Gomorra

18/05/12 à 17:59 - Mise à jour à 17:59

Il expose en pleine lumière la Camorra dans ce qu'elle peut avoir de plus tentaculaire, féroce et destructeur. Grand Prix au Festival de Cannes, le film de Garrone captive et interpelle.

Gomorra

© ARD/Degeto

Gomorra, DRAME CRIMINEL DE MATTEO GARRONE. AVEC SALVATORE ABRUZZESE, GIANFELICE IMPARATO, MARIA NAZIONALE. 2008. ****

Ce mercredi 23 mai à 20.35 sur Arte

Ce film choc, impressionnant, salutaire, est inspiré par le livre de Roberto Saviano, fruit d'une enquête journalistique serrée sur les ravages causés par la mafia de Naples (la sinistre Camorra). Du best seller qui a valu (et vaut toujours) à son auteur de craindre les menaces de mort de ceux qu'il a courageusement mis en cause, Matteo Garrone a retenu quelques personnages et situations dont il nourrit un film de fiction très documenté.

Gomorra nous fait vivre les destins croisés de puissants caïds et de petits voyous, de veuves et de gamins, de fidèles "soldats" et de francs-tireurs. Il expose en pleine lumière la Camorra dans ce qu'elle peut avoir de plus tentaculaire, féroce et destructeur. Grand Prix au Festival de Cannes, le film de Garrone captive et interpelle. S'il est souvent violent, heurtant même, c'est aussi une oeuvre intelligente et sensible, où les personnages affichent une humanité rendant encore plus inacceptable le système auquel ils sont soumis ou dont ils font partie par peur, par intérêt, par bêtise. Un film constat, un film coup de poing, remarquablement inscrit dans le contexte social et culturel d'une Italie en crise.

LOUIS DANVERS

En savoir plus sur:

Nos partenaires