En bonne intelligence: espions et cinéma français

27/07/12 à 14:55 - Mise à jour à 14:55

A coups d'extraits de films, de témoignages, voire de décryptages, Jérôme Chauvelot nous entraîne dans le sillage du renseignement français. Ou plutôt de son rapport avec le cinéma.

En bonne intelligence: espions et cinéma français

© RTBF

DOCUMENTAIRE DE JÉRÔME CHAUVELOT.
Ce mercredi 1er août à 22h15 sur La Une.

A coups d'extraits de films, de témoignages, voire de décryptages, Jérôme Chauvelot nous entraîne dans le sillage du renseignement français. Ou plutôt de son rapport avec le cinéma. Ils sont nombreux, en effet, les longs métrages à mettre en scène l'espionnage. Mais ils ne sont pas tous à ranger au même rayon. Certains s'amusent de la réalité. D'autres se l'approprient, jusqu'au moindre détail. Et ces détails, en général, n'ont rien de glamour. Les lunettes de soleil, les limousines, les personnages charismatiques et sombres, les barbouzes et tout cela, c'est du cinéma. Juste du cinéma. Le reste...

Percée un peu statique dans un monde forcément hermétique, ce documentaire fait la part des choses entre le réel et le caricatural, entre la fiction documentée et la science-fiction, à travers Agents secrets, L'Affaire Farewell, Espion(s), Secret défense ou Les patriotes, le dernier cité étant considéré comme l'une des références du genre. Réalisateurs, critiques, comédiens, historiens et agents de renseignements se succèdent à la barre, nous donnant à tout le moins l'envie de redécouvrir ces films où la paranoïa est reine. Oubliez donc James Bond, laissez-le faire joujou avec sa grosse auto, ici, on est dans le sérieux. Chez les fonctionnaires.

En savoir plus sur:

Nos partenaires