Elvis à Las Vegas

21/12/12 à 16:12 - Mise à jour à 16:12

Que le King soit un mythe à Vegas, on n'en doutait pas un instant. Mais à ce point... La toujours excellente case Pop Culture nous sert un documentaire composite sur la présence à Sin City du plus célèbre rocker-crooner de tous les temps.

Elvis à Las Vegas

Documentaire de Hannes Rossacher

Ce samedi 22 décembre à 23h25 sur Arte

D'abord en nous présentant le spectacle Viva Elvis, superproduction signée par les spécialistes mondiaux du genre, le Cirque du Soleil. Autant vous le dire: cela impressionne déjà à deux mètres de sa télé, on ose à peine imaginer ce que cela doit donner en vrai. Faut dire que la compagnie circacienne basée à Montréal déteste faire les choses à moitié, et qu'elle a une fâcheuse tendance à déplacer vers l'infini et au-delà les limites du possible, en termes de production scénique. Bon, c'est un peu kitsch par moments, mais Elvis lui-même ne l'était-il pas? Monté en parallèle entre le spectacle, sa mise en place et des entretiens avec l'ancienne clique du King (essentiellement des fêtards de Memphis), Elvis à Las Vegas revient également sur l'engouement que le chanteur, bien qu'un brin ringardisé musicalement par la vague Beatles et Stones, suscitait encore à l'époque dans le désert du Nevada. Des spectacles full, archi-full, et une ville qui s'est en partie façonnée à son image...
Notons qu'Arte diffuse, à 22 h 20, un véritable document rare: le concert d'Elvis donné à Honolulu le 14 janvier 1973. Exploit technique de l'époque (près d'un milliard et demi de personnes, dans une quarantaine de pays, suivirent ce show grâce à une diffusion satellite), ce spectacle nous permet d'apercevoir l'idole des vieux sur scène, avec son charisme et ses mimiques cultissimes, son timbre de voix unique, ses envolées en guimauve comme ses quelques perles blues et rock. Une façon de redécouvrir l'une des plus grandes stars du XXe siècle dans ce qu'elle avait de plus fascinant et d'irritant.

GUY VERSTRAETEN

Nos partenaires