Elisabeth Quin: son émission d'info sur Arte sort du lot. Interview XXL

19/02/16 à 10:39 - Mise à jour à 10:39

Source: Focus Vif

Les JT ont du souci à se faire. En misant sur l'intelligence, l'impertinence et l'humour, l'émission 28 Minutes sur Arte envoie du bois. Aux commandes de ce regard original et décalé sur l'actu, Elisabeth Quin, femme d'esprit et de goût à l'espièglerie ravageuse. Interview sans prompteur!

"Je n'ai pas choisi la déco", lâche-t-elle, sourire en coin. Canapé en cuir blanc sur mur noir, fauteuil cocon au design rétro-futuriste... C'est sûr, on est loin du style flamboyant et coloré qu'elle affiche tous les soirs à l'antenne. "C'était la loge de Denisot puis celle de de Caunes", précise Elisabeth Quin en se calant sans chichis dans son siège. Un héritage du passé. Jusqu'il y a peu, Le Grand Journal de Canal+ était enregistré dans ces vastes studios du XVe arrondissement de Paris. Qu'elle occupe désormais les lieux est très symbolique. Car à sa manière plus féminine et plus intello, et sur une autre chaîne, Elisabeth Quin symbolise ce mélange d'intelligence et d'effronterie qu'ont incarné un temps ses deux confrères. A la tête depuis 2012 de l'émission 28 Minutes sur Arte, à l'heure redoutable des grand-messes de l'info, la journaliste de 52 ans -qui ne les fait vraiment pas- a imposé une formule originale qui attire certains soirs plus de 600.000 téléspectateurs. Son credo: traiter de sujets sérieux sans se prendre trop au sérieux. Un succès croissant qui tient à un savant dosage de portraits, de débats de fond, de séquences mordantes et de... pop culture. Malicieuse, piquante, directe, Elisabeth Quin dirige la manoeuvre avec une liberté de ton et une insoumission matinée de coquetterie rarement vues à la télé, encore moins dans ce registre. Une forme de consécration pour cette touche-à-tout -elle a tâté de la radio, du roman, de la biographie, de la critique cinéma (chez Ardisson notamment), de la mode aussi- qui pratique la lucidité spirituelle à haute dose. Sa figure tutélaire, Colette, serait fière d'elle...
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires