Docteur Follamour

20/01/12 à 17:19 - Mise à jour à 17:19

L'immense Stanley Kubrick prouve qu'il peut également briller dans un genre où on l'attendait moins. Dr Strangelove est en effet, tout simplement, l'une des comédies les plus brillantes de l'Histoire du cinéma.

DOCTEUR FOLLAMOUR, COMÉDIE DE STANLEY KUBRICK. AVEC PETER SELLERS, GEORGE C. SCOTT, STERLING HAYDEN. 1964. *****

Ce jeudi 26 janvier à 22h20 sur Club RTL.

Docteur Follamour

© RTL

Une des 3 meilleures comédies jamais tournées, sans doute, avec Certains l'aiment chaud de Billy Wilder et The Party de Blake Edwards! Comme dans ce dernier film, c'est Peter Sellers qui tient la vedette, dans un triple rôle: un colonel britannique, le Président des Etats-Unis et le Docteur Folamour du titre, un ex-nazi reconverti en responsable du programme nucléaire américain... Le film aborde le sujet de la menace atomique par le biais de la farce et de la satire. Et il le fait génialement! Tout commence dans une base de l'armée US où un général (Sterling Hayden, délirant), authentique psychopathe, a décidé de provoquer une guerre totale avec l'URSS. Ce fou furieux ordonne une attaque aérienne et nucléaire à une escadrille, puis coupe tout contact avec l'extérieur, pour que les avions ne puissent être rappelés. Quand l'Etat-major, et dans la foulée le pouvoir politique, réaliseront que le pire est en voie de se réaliser, tout sera entrepris pour l'éviter in extremis. Mais avec un chef des armées plutôt ambigu (George C. Scott, fabuleux), un président soviétique ivre mort au téléphone rouge, et un conseiller démoniaque dont les nostalgies nazies sont de moins en moins réprimées, la tâche ne sera pas facile... Sur un thème on ne peut plus sérieux et même grave, Stanley Kubrick signe un film extraordinairement hilarant. Il y dénonce, employant l'arme du rire, la légèreté de ceux qui minimisent le danger d'un gros "accroc" dans la sécurité nucléaire, et transforme la Guerre Froide en ballet de fous, d'imbéciles, d'alcooliques et d'irresponsables. Peter Sellers est formidable, dans un spectacle par ailleurs mis en scène avec des trésors de style, et dans un noir et blanc superbe. Un chef-d'oeuvre, pas moins!

Louis Danvers

Nos partenaires