Devoir d'enquête - Les faussaires

07/01/13 à 12:04 - Mise à jour à 12:04

Gérard Rogge et Adrien Lasserre reviennent, dans un premier temps, sur plusieurs polémiques relatives à des tableaux de maître qui, en réalité, pourraient fort bien n'être que d'admirables faux.

MAGAZINE PRÉSENTÉ PAR MALIKA ATTAR. ***

Ce mercredi 9 janvier à 20h25 sur La Une.

Devoir d'enquête - Les faussaires

© RTBF

Voir apparaître Gérard Rogge au générique d'un magazine est souvent bon signe. C'est ce que nos souvenirs d'enfant, puis d'adolescent, puis de jeune journaliste nous laissent entendre en tout cas. Actif à l'époque au sein du mythique Au nom de la loi et de son frissonnant générique, Rogge fait partie de ces journalistes de légende qu'on a un jour enviés. Pas étonnant de découvrir deux sujets intenses, passionnants et fouillés sur les faussaires dans le marché de l'art. On est bien loin des sujets parfois glauques et scabreux que nous sert Devoir d'enquête, le magazine d'investigation judiciaire de La Une.

Gérard Rogge et Adrien Lasserre reviennent, dans un premier temps, sur plusieurs polémiques relatives à des tableaux de maître qui, en réalité, pourraient fort bien n'être que d'admirables faux. Les plus prestigieux musées du pays ne seraient pas imperméables à ces copies, au point de voir certains accuser... le roi Léopold II d'avoir sciemment vendu un faux Van Dyck à l'Etat belge. Une version que Michel Draguet, le directeur du Musée des Beaux-Arts (où est entreposé le fameux tableau) réfute vigoureusement... Le second sujet nous emmène sur les traces d'un duo qui, pendant des décennies, a réussi à duper son monde. Le faussaire Real Lessard et son escroc de complice, Fernand Legros, sont parvenus à écouler un nombre effrayant de tableaux contrefaits. Et de voir leurs petits secrets révélés ici nous permet non seulement d'intégrer une entreprise criminelle hors du commun, mais également d'en apprendre plus... sur la peinture en elle-même!

Nos partenaires