Devoir d'enquête: entre les murs de leur jeunesse

09/02/11 à 08:24 - Mise à jour à 08:24

Plongée avec Malika Attar dans l'univers aussi sombre que rempli d'espoir, d'un IPPJ où les jeunes délinquants peuvent encore entrevoir la perspective de la réinsertion.

Devoir d'enquête: entre les murs de leur jeunesse

© Belga

"Entre les murs de leur jeunesse": l'intitulé du reportage phare de ce Devoir d'enquête parle pour lui. Plongé dans l'univers de la délinquance juvénile, en plein IPPJ de Braine-le-Château, l'essai d'Agnès Lejeune et Sophie Gillet claque comme la porte d'une prison qui n'en serait pas vraiment une. Jusqu'à l'âge de 18 ans, en Belgique, on a le droit d'y croire encore: quel que soit le crime ou délit commis, l'équipe éducative de l'IPPJ tente de réinsérer les gamins dans le sens de la marche. Au grand dam d'une opinion publique focalisée essentiellement sur l'émotion suscitée par des méfaits parfois odieux. Le tollé provoqué par la sortie autorisée, pour un match de foot, du co-auteur de l'agression mortelle sur Joe Van Holsbeeck l'a prouvé il y a quelques années.

L'une des forces de ce reportage rare, en immersion, est d'avoir le courage de rappeler que d'un point de vue sociétal, les notions de justice et de vengeance doivent être soigneusement différenciées. Ce Devoir d'enquête n'élude pas la question des victimes, ni de leur souffrance. Mais il rappelle également que la déviance juvénile résulte aussi, dans la plupart des cas, d'un contexte familial et éducatif miné, dévasté, criminogène. Agnès Lejeune et Sophie Gillet ont, l'espace de plusieurs mois, recueilli les confessions douloureuses de gamins en déshérence, coupables de vols, de violences ou même de meurtres pour certains. Elles nous exposent également les mécanismes éducatifs mis en place pour leur apprendre, très clairement et au forceps, la différence entre le Bien et le Mal. Certains récidivent, encore et encore. Et finiront en prison, là où "on est vraiment tout seul", comme le redoute un ado paumé, meurtrier précoce, qui se demande bien ce qu'il va devenir.

Devoir d'enquête, 20.20 sur La Une.
Magazine présenté par Malika Attar.

Guy Verstraeten

Nos partenaires