Contrats

09/03/11 à 15:27 - Mise à jour à 15:27

Dans ce documentaire plein de spontanéité, Manon Gary, 32 ans, retrace son parcours hésitant depuis sa sortie de l'IAD et nous balade de stages non rémunérés en petits boulots.

Contrats

© D.R.

Questionner le travail. Et le concept de mise en abîme. Une jeune cinéaste au chômage réalisant un film sur le chômage: c'est comme se regarder dans la télé en train de regarder la télé... Mais Manon Gary, 32 ans, dépasse le simple jeu de miroir pour évoquer avec beaucoup de doigté le parcours qu'elle s'est coltiné après son cursus de cinéma à l'IAD. En revenant, un court instant mais très justement sur son approche stakhanoviste des études supérieures, sur son absence de vie et de recul pendant cette période de lobotomisation teintée, encore, d'espoir. Des études qui lui permirent d'enchaîner les... stages non rémunérés. Et c'est là qu'elle place le curseur de départ, celui où l'élément "travail précaire" commence à s'épanouir. Comment évoluer? Comment gagner sa vie quand les places que vous convoitez sont toutes soumises aux impératifs de l'expérience? Petits boulots. Abrutissement. Puis finalement l'administration publique où Manon est chargée, pour son ministère, de mitonner les vidéos promotionnelles. Celle du plan Copernic notamment. Un plan qui sabrera... dans son propre emploi! Elle s'amuse de ce paradoxe grotesque dans un film pas toujours très adroit ou très abouti sur la forme, mais touchant et original. Un film qui la mènera, de proche en proche, à découvrir l'univers des chômeurs, des précaires, des exclus. Et à s'investir pour eux. Contrats est un joli petit documentaire, plein de spontanéité chez les intervenants souvent choisis dans l'entourage de Manon. Les descriptions d'un institut de sondage par l'un de ses jeunes amis ou des conditions de travail pendant les périodes de cueillette valent notamment la peine d'être vues, tant elles symbolisent à elles seules l'absurdité des tâches que l'on confie aux students, aux pauvres et aux moins outillés.

Contrats, documentaire de Manon Gary

Ce vendredi 11 mars à 22h50 sur La Deux.

Guy Verstraeten

En savoir plus sur:

Nos partenaires