Concours Eurovision de la chanson - la grande finale

13/05/11 à 18:01 - Mise à jour à 18:01

Si Witloof Bay, le groupe vocal choisi par la RTBF et Akamusic n'a pas passé le cap des demi-finales de l'Eurovision, il est toujours temps de faire ses pronostics quand au grand gagnant. Que disent les bookmakers?

CONCOURS EUROVISION DE LA CHANSON - LA GRANDE FINALE, COMMENTÉE PAR JEAN-PIERRE HAUTIER ET JEAN-LOUIS LAHAYE.

Ce samedi 14 mai à 21h sur La Une.

Concours Eurovision de la chanson - la grande finale

© RTBF

On ne s'est pas risqué au jeu des pronostics pour le titre With Love Baby -d'abord parce qu'on n'en pense pas grand-chose, ensuite parce qu'on s'est toujours lamentablement vautré dans ce petit exercice. Pensez donc, en 1992, on avait tout misé sur Morgane et Nous on veut des violons, tandis qu'on prévoyait une sacrée déroute pour le Sanomi d'Urban Trad en 2003. Contentons-nous donc de vous présenter les favoris des bookmakers, qui sont encore une fois d'une renversante banalité, quand ils ne sont pas carrément d'une ringardise absolue.

Lena: émissaire de l'Allemagne, cette jeune chanteuse risque de vous dire quelque chose. C'est normal puisqu'elle avait remporté la compétition l'année dernière! Une re-présentation autorisée par le réglement, mais dont l'audace laisse à désirer. Verra-t-on l'Europe mélomane (?) couronner à 2 reprises non seulement le même pays, mais surtout la même artiste? Peut-être, en fait. Parce que Taken by a stranger, son titre, n'est franchement pas le pire qu'on ait entendu.

Blue: le retour du boys band à torse nu qui avait commis la version 2.0 de Sorry seems to be the hardest word d'Elton John il y a quelques années. Involontairement drôle.

Amaury Vassili: baby ténor, aussi riche en cheveux qu'en ridicule, version chantante et jeune d'André Rieu. Il se murmure qu'il pourrait bien gagner.

Myriam Leroy

En savoir plus sur:

Nos partenaires