Ceux qui aiment la France

27/08/10 à 12:20 - Mise à jour à 12:20

C'est l'histoire d'une famille maghrébine vivant dans un ghetto de Marseille, sous la menace constante d'une expulsion. Un téléfilm à portée sociale, qui prend soudainement beaucoup de sens à l'heure de l'expulsion massive de Roms ordonnée par le gouvernement français.

Ceux qui aiment la France

© France 2 - Jacques Morell

"Tu fais rien pour les guerres, rien pour mes parents, rien pour nos papiers, et rien pour mes seins!" Ainsi s'emporte Amina, 11 ans, quand elle s'adresse à Dieu. Quel Dieu? Elle ne sait pas trop. Elle n'est pas vraiment musulmane. Comment ça, elle est arabe? Pas possible, elle déteste ces gens-là, ils passent leur vie à l'embêter. Elle a d'ailleurs écrit au Président de la République pour dénoncer la ghettoïsation de son quartier de HLM marseillais.

Amina aurait voulu s'appeler Alice et vivre dans un pavillon avec piscine, aux côtés d'un père homme d'affaire et d'une mère employée... Mais voilà, elle n'a pas de papiers et même un voyage scolaire en Angleterre lui est interdit. Alors elle rêve, et se laisse gagner par l'angoisse de ses parents, dont le visa a expiré. Des parents qui souhaitent prendre des "cours de France" chez la voisine (Karole Rocher), une autochtone qui elle, crache tant qu'elle peut sur les symboles de la République ainsi que sur son chef.

Réalité vs fiction

Premier passage derrière la caméra de l'attachante comédienne Ariane Ascaride (Marius et Jeannette), il ne laissera pas un souvenir impérissable. Notamment parce que l'enfer télévisuel est pavé de bonnes intentions. Engagé, ce téléfilm n'évite malheureusement pas les clichés inhérents au genre militant, ni la soupe misérabiliste aux bons sentiments.

Il n'empêche, il dépeint avec sincérité et générosité le quotidien d'une famille algérienne sur le point d'être expulsée, et la révoltante violence (tant réelle que symbolique) exercée par l'Etat sur ceux qui l'habitent sans en avoir le droit. Les meilleurs chargés de communication du film d'Ascaride sont probablement cette récente expulsion massive de Roms de France, ainsi que le débat sur l'identité nationale initié par Eric Besson. Ils démontrent que la réalité va souvent au-delà de la fiction.

Ceux qui aiment la France, 22.45 sur France 2.

Téléfilm d'Ariane Ascaride, avec Karole Rocher, Sofia Lassoued, Lyes Salem.

Myriam Leroy

En savoir plus sur:

Nos partenaires