Ce soir (ou jamais!), on a bien cru que ce serait jamais

09/09/10 à 14:11 - Mise à jour à 14:11

On n'y croyait plus, mais c'est arrivé: Frédéric Taddéi est parvenu à mettre en avant une émission culturelle où le public débat, réfléchit, interagit avec les invités et l'animateur, sans que cela ne tourne au show de téléréalité. De la télé qui enrichit, plutôt que d'abrutir.

Ce soir (ou jamais!), on a bien cru que ce serait jamais

© France TV

On n'y croyait plus vraiment... Faut dire qu'elle s'était peu à peu muée en Arlésienne, l'idée qu'on puisse encore un jour assister, en télé, à un talk-show crédible, après 133.000 tentatives plongées dans l'eau de boudin. Puis Frédéric Taddei, journaliste passionné de culture, débarqua avec ce qui deviendra un véritable ovni des grilles.

Le concept de Ce soir (ou jamais!), désormais programme phare de France 3, n'a pourtant rien de foncièrement révolutionnaire. Mais l'émission s'axe sur une idée assez géniale. Et pleine d'audace en cette décennie: faire confiance à l'intelligence de son public et à celle de ses invités, qui sont priés, en direct, de développer calmement leur argumentation. Carrément. Sans foire d'empoigne, sans être interrompus quatre fois par minute par l'animateur. Entre gens civilisés, pour faire court.

Télé de qualité

Taddei écoute, synthétise, relance quand il le faut, modère avec la classe et l'élégance qui l'ont fait passer d'icône de la branchitude parisienne à présentateur respecté et respectable. Pas étonnant de voir les plus grandes figures du monde intellectuel se bousculer sur son plateau. On se rappelle notamment d'un formidable débat, l'an passé, entre Alain Badiou et Alain Finkielkraut. Ou d'interviews intimistes d'acteurs du monde culturel.

Car au-delà de l'aspect débat, qui s'attelle à dépiauter sujets brûlants et réflexions sociétales plus structurelles, Ce soir (ou jamais !), dont c'est le grand retour après deux mois d'interruption, se distingue aussi par une esthétique léchée, un éclairage de quartier à prostituées, et par ses clôtures en musique, façon Nulle Part Ailleurs (Taddei a d'ailleurs fait son entrée en télévision comme chroniqueur dans l'émission culte du duo Gildas-De Caunes). Bref, de quoi réconcilier pas mal de monde avec la télévision de qualité, celle qui enrichit plutôt qu'elle n'abrutit.

Ce soir (ou jamais !), 22.00 sur France 3.

Emission présentée par Frédéric Taddéi.

Guy Verstraeten

Nos partenaires