Ce que l'on sait sur les drames de Koh-Lanta

02/04/13 à 09:27 - Mise à jour à 09:27

Un candidat est mort pendant le tournage de la nouvelle édition de l'émission de survie de TF1. Deux témoignages anonymes accusent la production. Ce dimanche, on apprend le suicide du médecin de l'équipe. Le point sur l'affaire.

Ce que l'on sait sur les drames de Koh-Lanta

© TF1

Ce devait être la 13e saison de l'émission à succès Koh-Lanta. Le jeu-phare de TF1, émission de téléréalité préférée des Français, avait mis le cap sur le Cambodge. Mais la mort d'un candidat a coupé court à l'aventure. Et un deuxième décès vient ce lundi s'ajouter au premier: le suicide du médecin de l'émission, Thierry Costa.

La mort d'un candidat

Le 22 mars, la nouvelle se répand: l'un des candidats serait mort pendant la première épreuve du jeu. La société de production, Adventure Line, publie un communiqué: "Il a été pris en charge par le médecin urgentiste de l'émission qui lui a prodigué les premiers soins. Il a alors été décidé de l'évacuer en bateau vers l'infirmerie de la production. Durant le trajet, il a été victime d'un malaise et a perdu connaissance avec arrêt du coeur. Le médecin lui a aussitôt pratiqué un massage cardiaque, explique ALP. Son coeur est reparti et il a immédiatement été décidé de le transférer en hélicoptère vers l'hôpital de Sihanoukville. Dans l'hélicoptère, son coeur s'est arrêté à nouveau, avant de repartir une 2e fois. C'est quelques minutes après son arrivée à l'hôpital que son décès a été constaté."

L'émission est annulée, et les chances de revoir Koh-Lanta en 2013 sur les écrans de TF1 s'éloignent.

Qui était Gérald Babin?

Ce Parisien était âgé de 25 ans. Si l'on en croit Le Parisien, c'était un jeune homme apparemment en bonne santé, qui pratiquait le bodybuilding et se livrait à de régulières séances de sport. "Il parlait surtout avec mon mari car ils étaient sportifs tous les deux", témoigne une voisine de Villejuif, ville de la banlieue parisienne dans laquelle s'était installé le jeune homme, natif de Fort-de-France.

La polémique

Au Cambodge, l'enquête se termine rapidement et est classée. Conclusion: il s'agit d'un "décès naturel".

Mais en France, deux témoignages anonymes, relayés par les sites d'Arrêt sur image et de RMC, viennent contredire la version officielle. Le médecin ne serait pas immédiatement intervenu, le délai de transport du jeune homme aurait été trop long. Des détails effrayants ponctuent ces deux récits. Dès la publication du premier article, sur @si, le parquet de Créteil décide d'ouvrir une enquête pour "homicide involontaire".

La production, elle, ne parle désormais plus aux médias, attendant les conclusions de l'enquête. Le 28 mars, elle annonce qu'elle attaque Arrêt sur images pour diffamation.

Le suicide du médecin

Ce lundi 1er avril, nouveau coup de théâtre: le médecin de l'équipe, Thierry Costa, se suicide. Agé de 38 ans, l'urgentiste travaillait depuis 4 ans dans l'équipe de Koh-Lanta. "Son très grand professionnalisme et son humanité à l'égard des participants et des équipes de production ont toujours fait l'unanimité. Il a laissé une lettre, qui a été transmise à sa famille." "Cet événement tragique doit inciter ceux qui accusent et commentent sans discernement à faire preuve de responsabilité", accuse ALP, faisant référence aux accusations de négligence qui ont suivi la mort de Gérald Babin. Même gravité dans le communiqué du PDG de TF1, Nonce Paolini: "Face à cette tragédie, je laisse à leur conscience les auteurs des propos anonymes tenus sur les circonstances du décès de Gérald Babin, ainsi que ceux qui les ont colportés, avant même que toute la lumière ait été faite sur ce drame."

Marie Amélie Putallaz

(source)

En savoir plus sur:

Nos partenaires