Cavale, deuxième volet de la trilogie de Lucas Belvaux

19/01/11 à 08:40 - Mise à jour à 08:40

Après "Un couple épatant", La Trois poursuit la diffusion de la trilogie de Lucas Belvaux, avec cette superbe "Cavale", où le cinéaste belge confirme l'étendue de son talent.

Cavale, deuxième volet de la trilogie de Lucas Belvaux

© RTBF

Deuxième film de la (très) remarquable trilogie de Lucas Belvaux qui comprend aussi Un couple épatant et Après la vie, Cavale met à l'avant-plan un personnage de révolutionnaire dont le violent activisme l'a conduit en prison. S'évadant après une quinzaine d'années passées derrière les barreaux, Bruno n'a qu'un désir: poursuivre la lutte, libérer ses camarades encore détenus, et s'en prendre sans relâche à la société capitaliste. Mais autour de lui, quand il renoue avec ses anciens amis, l'enthousiasme révolutionnaire est retombé...

Belvaux interprète lui-même un militant extrême dans la ligne des membres d'Action Directe, par exemple. La toujours excellente Catherine Frot incarne Jeanne, ancienne complice de Bruno, qui a abandonné le combat, s'est mariée, est devenue mère de famille, et est... sous surveillance policière depuis l'évasion. Gilbert Melki jouant un flic toxicomane et ripoux, dans un ensemble où plusieurs autres personnages interviennent, selon la logique de la trilogie: suivre un certain nombre de destins parallèles ou croisés en les mettant tour à tour sur le devant de la scène et à l'arrière-plan, dans une chronologie unique et dans une variation de tonalités (comédie dans le premier film, thriller dans le deuxième, et mélodrame enfin dans le dernier). Le meilleur étant qu'on peut voir les films dans un ordre différent sans rien perdre de leur sel, et en augmentant même leur impact fascinant. Et aussi savourer chacun des trois longs métrages pris isolément, car tous sont complets en soi, comme des oeuvres à part entière. Bref, un tour de force, dont Cavale est peut-être le sommet en termes d'intensité dramatique. Lucas Belvaux ayant confirmé depuis, avec l'âpre et captivant Rapt, qu'il est un cinéaste aussi talentueux qu'exigeant.

Cavale, 21.05 sur La Trois.
Thriller de Lucas Belvaux, avec Lucas Belvaux, Catherine Frot, Gilbert Melki. 2001.

Louis Danvers

Nos partenaires