Caramel

26/11/10 à 12:45 - Mise à jour à 12:45

Dans un institut de beauté de Beyrouth, 5 femmes voient leurs vies se croiser. De générations et de milieux différents, elles profitent de ce lieu pour échanger idées et expériences, opinions et confidences...

Caramel

© BAC FILMS

Présenté avec succès à la Quinzaine des Réalisateurs du Festival de Cannes 2007, Caramel est le premier long métrage d'une jeune réalisatrice libanaise dont le court métrage 11, rue Pasteur avait révélé le talent, et qui avait été active dans la pub et le clip musical (pour des chanteuses moyen-orientales à succès).
Plutôt que de s'appesantir sur les problèmes dramatiques et même tragiques que vit son pays, Nadine Labaki fait le choix d'une légèreté, d'un humour et d'une sensualité assumée pour évoquer l'existence des femmes libanaises, du moins celles habitant la capitale. Cette option tirant son film vers la comédie (avec une élégance certaine) ne l'empêche pas d'évoquer au passage certaines questions sérieuses et même cruciales, sur les rapports entre hommes et femmes et les limites que d'aucuns voudraient voir imposées à ces dernières, au nom de la religion et/ou de la tradition. La réalisatrice donne à son film un rythme très plaisant, et peut compter sur des interprètes de grande qualité. Loin des clichés sur la femme arabe, Caramel offre une expérience vivifiante, appelant à la réflexion sans pour autant accabler le spectateur.

Caramel, 20.40 sur Arte.

Comédie dramatique de Nadine Labaki.

Louis Danvers

Nos partenaires