À ne pas manquer à la télé cette semaine (du 29/6 au 5/7)

29/06/13 à 07:00 - Mise à jour à 28/06/13 à 15:24

B comme Bowie!, Once Upon a Time, Les États-Unis et la drogue, J'ai tué ma mère, Gene Winfield, le mécano des folles autos, Fourchette et sac à dos, Journal d'une femme de chambre: les choix TV de Focus pour la semaine.

SAMEDI: Once Upon a Time

Une jolie blonde retrouve dans un bled de Nouvelle-Angleterre le fils qu'elle a fait adopter à la naissance. Henry croit dur comme fer que tous les habitants de Storybrooke sont des personnages de contes de fées, que sa mère est la fille de Blanche Neige et de son Prince Charmant et qu'elle seule peut briser la malédiction régnant sur la ville. Un feuilleton plutôt original et bien foutu qui joue avec les souvenirs d'enfance. La saison 2 arrive sur Be TV. (J.B.)

Une série ABC créée par Edward Kitsis et Adam Horowitz. Avec Jennifer Morrison, Ginnifer Goodwin. ***

Dès ce samedi 29 juin à 20h20 sur RTL TVI.

DIMANCHE: B comme Bowie!

Réapparu, à la surprise générale, dans les bacs en mars dernier après dix ans de silence discographique, et célébré à Londres jusqu'au 11 août par la rétrospective que lui consacre le Victoria & Albert Museum, David Bowie se voit offrir une journée spéciale sur Arte... Ce dimanche dédié au caméléon commence et se termine (il est diffusé deux fois: à 16h45 et 22h20) par un documentaire pas trop mal fichu du Français Gilles Nadeau. Bâti autour d'un long entretien et d'images d'archives (on le voit même interpréter Elephant Man à Broadway), Dr Bowie & Mr Jones (2000) dresse le portrait d'un génial touche-à-tout. Un homme étrange qui passait jadis deux heures à s'enduire le corps de peinture avant ses concerts. Un type qui a représenté l'aliénation et bien d'autres choses encore à travers ses costumes et trouve des vertus thérapeutiques à la ville de Berlin. Conceptualiste qui a rapproché la musique du théâtre, du cinéma, de la littérature et de la mode pour résumer son époque, ses époques, Bowie s'est frotté aux styles musicaux (rock, punk, new wave, techno...) et aux disciplines artistiques (chorégraphie, mime, peinture...) les plus diverses avec une audace rarement égalée. C'est aussi ce que reflètera à 17h45 Personne ne bouge!. La revue culturelle revient sur l'homme, son oeuvre, son look. Visite les studios Hansa où Bowie enfanta sa trilogie berlinoise. Rencontre la sexagénaire qui a fondé et préside son fan club français. Et procure quelques conseils pour s'habiller comme le Thin White Duke pour pas un balle. Enfin, le volet cinéma de ce "super Sunday" sera réservé, dès 20h45, aux Prédateurs. Premier long métrage de Tony Scott (le réalisateur de Top Gun qui s'est suicidé l'an dernier en sautant d'un pont en Californie à l'âge de 68 ans), Les Prédateurs transformait en 1983 deux des plus grandes stars de l'époque (David Bowie donc, et Catherine Deneuve) en vampires chics, élégantes créatures assoiffées de sang. There's a starman... (J.B.)

Arte événement ***

Ce dimanche 30 juin dès 16h45 sur Arte.

LUNDI: Soirée Louis Bunuel

Journal d'une femme de chambre

Journal d'une femme de chambre © DR

Deux films majeurs et un documentaire (Dans l'oeil de Bunuel, 22h25) ouvrent ce cycle remarquable consacré au grand cinéaste que fut le réalisateur de L'Ange exterminateur, de Belle de jour et du Charme discret de la bourgeoisie. Journal d'une femme de chambre est l'adaptation (co-scénarisée par Jean-Claude Carrière) du roman d'Octave Mirbeau, où une domestique incarnée par Jeanne Moreau découvre les turpitudes d'une riche famille provinciale sur fond de montée de l'extrême-droite en France. Le ton y est critique, caustique, et le film accueille deux obsessions du réalisateur: le fétichisme et l'anticléricalisme. Viridiana contient aussi ces deux éléments, poussant les choses à un paroxysme qui causa à l'époque un scandale majeur. Une jeune novice dans un couvent espagnol y subit la convoitise d'un oncle qui croit retrouver en elle son épouse morte depuis 20 ans. Sujet brûlant, défiant plusieurs tabous avec cet art unique, surréaliste, qui marque l'oeuvre du génial Bunuel. (L.D.)

Journal d'une femme de chambre, un drame de Luis Bunuel. Avec Jeanne Moreau, Georges Geret, Michel Piccoli. 1964. ****

Ce lundi 1er juillet à 20h50 sur Arte.

Viridiana, un drame de Luis Bunuel. Avec Silvia Pinal, Francisco Rabal, Fernando Rey. 1961.

Ce lundi 1er juillet à 23h20 sur Arte.

MARDI: Les Etats-Unis et la drogue

Depuis 1971, la lutte contre la drogue aux Etats-Unis, endroit du monde où son trafic est le plus florissant, a coûté plus de 1000 milliards de dollars et envoyé 45 millions de personnes en prison. Ce documentaire, dont Brad Pitt et John Legend sont producteurs exécutifs, part à la rencontre de condamnés, de juges, de flics, de médecins ou encore du scénariste de The Wire, David Simon, journaliste spécialisé dans cette guerre sans fin aux méfaits désastreux. Edifiant. (J.B.)

Documentaire d'Eugene Jarecki, 1h45. ***

Ce mardi 2 juillet à 20h50 sur Arte.

MERCREDI: J'ai tué ma mère

Récemment entraîné dans la controverse du clip réalisé pour le groupe Indochine, Xavier Dolan est un jeune cinéaste qui n'a pas froid aux yeux. La preuve avec ce film qui le fit révéler à la prestigieuse Quinzaine des Réalisateurs cannoise. Il y chronique de manière on ne peut plus audacieuse et originale les relations difficiles d'un adolescent gay et de sa maman. Un rapport amour-haine connaissant chaque jour des variations nouvelles. Cruel, drôle, terrible et vivifiant. (L.D.)

Un drame de Xavier Dolan. Avec Xavier Dolan, Anne Dorval, Suzanne Clément. 2008. ***

Ce mercredi 3 juillet à 21h05 sur La Trois.

JEUDI: Gene Winfield, le mécano des folles autos

Il a designé un nombre incroyable de caisses pour des films hollywoodiens et c'est dans sa casse, surnommée par le principal intéressé "le Trésor", que les collectionneurs du monde entier font réparer leurs vieilles Cadillac, Dodge et Mercury. Gene Winfield est le spécialiste des Hot Rods. Ces voitures anciennes customisées, tunées ou remises à neuf. Personnage hallucinant, il participe encore à des courses, du haut de ses 83 balais, et espérait récemment battre son record de 325 km/h. Portrait. (J.B.)

Documentaire de Caroline Reiter.

Ce jeudi 4 juillet à 17h00 sur TV5.

VENDREDI: Fourchette et sac à dos

Dans les programmes qui ouvrent l'estomac, il y a les télé-crochets à la Top chef, les émissions qui vous apprennent à cuisiner et celles où sont présentés les meilleurs restos et cuistots. Dans Fourchette et Sac à dos, Julie Andrieu s'intéresse aux habitudes alimentaires et aux spécialités culinaires du monde entier. Pour entamer cette nouvelle saison, la critique gastronomique part se promener chez ses voisins italiens en Sicile et dans les Iles Eoliennes. Bon appétit. (J.B.)

Émission présentée par Julie Andrieu.

Ce vendredi 5 juillet à 21h35 sur France 5.

En savoir plus sur:

Nos partenaires