À la télé cette semaine (programme du 9 au 16 août)

09/08/13 à 15:09 - Mise à jour à 15:20

La Journée des étoiles, King Kong, Les parapluies de Cherbourg, L.A. Gangs de femmes, Belgique-France, Journée Grèce, La duchesse... Les choix TV de Focus pour la semaine.

VENDREDI 9 AOUT: Les liaisons dangereuses

20.00 LA DEUX CINÉMA. UN DRAME DE STEPHEN FREARS. AVEC JOHN MALKOVICH, GLENN CLOSE, MICHELLE PFEIFFER. 1988. ****

John Malkovich et Glenn Close

John Malkovich et Glenn Close © DR

Idéalement adapté par le dramaturge et scénariste Christopher Hampton, le roman épistolaire de Choderlos de Laclos devient sous la direction de Stephen Frears un film remarquable en tout point. John Malkovich y interprète le vicomte de Valmont, et Glenn Close la marquise de Merteuil, une amie et une ancienne maîtresse qui demande à son ex-amant de l'aider à accomplir une vengeance. Séduire et ainsi déshonorer la jeune Cécile de Volanges (Uma Thurman), que l'amant de la marquise doit épouser. Mais dans un premier temps, Valmont préférera s'intéresser à la prude Madame de Tourvel (Michelle Pfeiffer), imprudemment éloignée de son mari... Dans une bonne société du XVIIIe siècle où le libertinage vient brouiller la carte des sentiments, l'action des Liaisons dangereuses se déroule de manière remarquablement fluide et pourtant très (et fort bien) structurée. Les interprètes font tous montre d'une justesse admirable, laissant pour les uns apparaître l'humain sous les stratagèmes glaçants, et pour les autres mentir une candeur initiale troublée par le désir. L'ensemble donne un spectacle mémorable, aux dialogues acérés et à la reconstitution d'époque très soignée. Le tout avec un impact universel, incarnant une époque en "parlant" au public d'aujourd'hui. Stephen Frears, le réalisateur de My Beautiful Laundrette, Prick Up Your Ears, The Queen et Tamara Drewe, signe avec ce film une de ses réalisations majeures. Son sens de la critique sociale et son goût de la provocation intelligente s'épanouissent dans un registre qui semble fait pour lui. On notera que le livre de Choderlos de Laclos inspira précédemment une autre adaptation significative, en 1958 et par Roger Vadim, avec dans les rôles principaux Jeanne Moreau et Gérard Philipe. (L.D.)

SAMEDI 10 AOUT: La Journée des étoiles

12.50 ARTE EVENEMENT

Voyager: aux confins du système solaire

Voyager: aux confins du système solaire © NASA

Alors que les 23es Nuits des étoiles fêtent l'astronomie en ce 2e week-end d'août, Arte prend sa journée pour explorer la galaxie et en dévoiler les mystères. A coups de documentaires, la chaîne franco-allemande souligne l'importance du soleil pour notre monde terrestre (Le Soleil dans tous ses états, 12.50), raconte une mission spatiale (Voyager: aux confins du système solaire, 16.45) et voyage dans le cosmos (Au Coeur de la voie lactée, 20.50)... Star system. (J.B.)

DIMANCHE 11 AOUT: King Kong

00.10 FRANCE 3 CINEMA. UN FILM FANTASTIQUE DE MERIAN C. COOPER, ERNEST B. SCHOEDSACK. AVEC FAY WRAY, ROBERT AMSTRONG, BRUXE CABOT. 1993. *****

King Kong

King Kong © DR

Un pur chef-d'oeuvre, avec les effets spéciaux géniaux de Willis O'Brien mis au service d'un récit fabuleux. Un gorille géant, roi redouté d'une peuplade primitive sur une île ignorée des cartes, y est découvert et capturé par une équipe de cinéma. Entre terreur et variation poignante sur La Belle et la Bête, un spectacle extraordinaire. (L.D.)

LUNDI 12 AOUT: Les Parapluies de Cherbourg

22.45 ARTE CINEMA. UN DRAME MUSICAL DE JACQUES DEMY. AVEC CATHERINE DENEUVE, NINO CASTELNUOVO, ANNE VERNON. 1964.*****

Les parapluies de Cherbourg

Les parapluies de Cherbourg © DR

Une merveille de film "en chanté" comme savait les réussir Jacques Demy. Catherine Deneuve et Nino Castelnuovo y vivent un amour fou que le départ du jeune homme pour la guerre d'Algérie va mettre à fatale épreuve. Entre émotion lyrique et larmes de (beau) mélodrame, une oeuvre admirable, avec les chansons superbes et poignantes de Michel Legrand. (L.D.)

MARDI 13 AOUT: L.A. Gangs de femmes

22.20 ARTE DOCUMENTAIRE. DE STÉPHANIE LAMORRÉ.***

La vie des gangs de femmes à Los Angeles

La vie des gangs de femmes à Los Angeles © Arte

Le trafic de drogue, les braquages, les flingues, les bagarres de rue ne sont pas que des affaires de mecs. 80 % des crimes commis aux Etats-Unis sont, selon le FBI, liés aux gangs. Et sur leurs 40 000 membres, à Los Angeles, 4000 sont des femmes. Elles auraient préféré naître ailleurs et jouer aux barbies. A la place, elles entrent dans ces bandes dès l'âge de 12 ans en se faisant tabasser ou violer en guise d'initiation. Avec pour seul avenir la prison ou la mort. Les barreaux étant sans doute les seules choses à pouvoir faire mentir les funestes statistiques. L'espérance de vie d'un membre de gang est de 25 ans."Ne crois aucune pute. Ne nourris aucun négro." Tel est le crédo de ces jeunes femmes qui balancent du bitch à tout va et ne peuvent compter que sur elles-mêmes dans des quartiers où la misère et la brutalité sont telles que la violence et les méfaits sont les uniques moyens de survie. Tandis que les hélicoptères de la police, les oiseaux du ghetto comme on les appelle dans les quartiers chauds de la Cité des anges, volent dans le ciel bleu de leurs sombres horizons, Stéphanie Lamorré (Un Si Long Voyage, Bahrein plongée dans un pays interdit) recueille les confidences de ces ex-taulardes, souvent, de ces mères de famille, parfois. La documentariste a passé de longs mois dans leurs zones d'influence (South Central, East L.A., Echo Park) pour gagner leur confiance et capter, caméra à l'épaule, leur pénible réalité. Sans voyeurisme ou sensationnalisme. Sans s'appesantir sur leurs activités de dealeuse, de maquerelles ou de voleuses de voitures. Mais en prenant soin de les écouter et de s'effacer derrière leurs propos. L.A. Gangs de femmes brosse avec justesse le portrait de filles abandonnées qui acceptent avec fatalisme de mourir jeunes. Passent leurs journées à zoner, fumer des pétards et insulter les passants en écoutant et scandant du rap. Dérangeant et touchant. (J.B.)

MERCREDI 14 AOUT: Belgique-France

20.15 CLUB RTL SPORT.

Kevin De Bruyne

Kevin De Bruyne © DR

Répétition générale avant l'important déplacement en Ecosse du 6 septembre comptant pour les qualifications de la Coupe du monde. Les Diables rouges de Marc Wilmots affrontent ce soir en match amical la France de Didier Deschamps au stade roi Baudouin. Une rencontre de prestige et l'occasion pour Hazard, Witzel, De Bruyne et Kompany... de clouer le bec de nos voisins. Ou pas. (J.B.)

JEUDI 15 AOUT: Journée Grèce

9.20 ARTE EVENEMENT.

Galères et joies - L'agriculteur grec Dimitros Tsiganos alias "Mitsos"

Galères et joies - L'agriculteur grec Dimitros Tsiganos alias "Mitsos" © Arte

La Grèce va mal. Vive la Grèce. En ce jour d'Assomption, Arte consacre tous ses programmes au pays le plus amoché d'Europe. La plupart de ces docus ont été coproduits avec l'ERT, la chaine publique fermée en juin sans préavis, et auscultent un pays secoué par la crise.Les Recettes de l'amour (11.30) dresse le portrait de trois mères grecques qui envoient des petits plats par colis à leurs enfants vivant au loin. Point de Non-Retour (18.00) part à la rencontre de Grecs qui se mobilisent pour inventer l'avenir et mettent au point des initiatives inattendues pour survivre. Là où Petit Pays (20.50) se promène sur l'île d'Ikaria où on vit plus vieux et plus heureux qu'ailleurs. Galères et Joies (21.45) suit encore un agriculteur, fan de western, ruiné du jour au lendemain, sillonner le Péloponnèse à bord de sa camionnette. Tandis qu'Un Pas en avant (22.50) passe dix semaines avec Yiannis Boutaris, riche vigneron devenu maire de Thessalonique, réformateur sans concession et rare élu populaire. Rayon fiction, Strella (00.50) et son histoire d'amour entre un ancien taulard et une transsexuelle mettent à l'honneur Panos Koutras, le Pedro Almodovar grec. (J.B.)

VENDREDI 16 AOUT: La Duchesse

20.20 LA DEUX CINEMA. UN FILM HISTORIQUE DE SAUL DIBB. AVEC KEIRA KNIGHTLEY, RALPH FIENNES, CHARLOTTE RAMPLING. 2008. ****

La Duchesse - Keira Knightley

La Duchesse - Keira Knightley © DR

Keira Knightley est particulièrement fascinante dans ce personnage d'aristocrate de la fin du XVIIIe siècle, ancêtre de Diana Spencer (Lady Di), et qui s'émancipe en entrant en politique aux côtés de son amant, futur Premier Ministre. Superbe reconstitution d'époque et -surtout- magnifique portrait d'une femme de progrès. (L.D.)

Nos partenaires