À la télé cette semaine (programme du 2 au 9 août)

02/08/13 à 10:42 - Mise à jour à 12/08/13 à 10:19

Les liaisons dangereuses, Shaft, Vents de sable, femmes de roc, Enquête extraordinaire, The Hunter, Pique-nique à Hanging Rock, Championnats du monde d'athlétisme... Les choix TV de Focus pour la semaine.

VENDREDI 2 AOÛT: Partir

20.00 LA DEUX CINÉMA. UN DRAME DE CATHERINE CORSINI. AVEC KRISTIN SCOTT THOMAS, SERGI LOPEZ, YANN ATTAL. 2009. ***

Partir

Partir © DR

Catherine Corsini filme un couple dans la vie duquel la routine s'est installée. Elle filme l'ennui d'une femme ayant abandonné son métier pour élever ses enfants et gérer une maisonnée cossue. Elle capte le coup de foudre qui prend le visage d'un ouvrier espagnol... Le triangle amoureux et l'adultère bourgeois sont revisités avec âme dans un film que domine l'admirable interprétation de Kristin Scott Thomas. (L.D.)

SAMEDI 3 AOÛT: Enquête extraordinaire

20.05 LA DEUX ÉMISSION. **

Enquête extraordinaire

Enquête extraordinaire © RTBF

Cette série documentaire conçue par Stéphane Allix, ancien reporter de guerre, fondateur de l'institut de recherche sur les expériences extraordinaires, étudie les phénomènes inexpliqués. Sourciers, Feng Shui... L'émission d'aujourd'hui se penche sur les pratiques qui guérissent nos lieux de vie. Un sujet intéressant auquel nuisent le ton du programme et ses faux-airs de Mystères scientifique. (J.B.)

DIMANCHE 4 AOÛT: Shaft

20.45 ARTE CINÉMA. UN FILM POLICIER DE GORDON PARKS. AVEC RICHARD ROUNDTREE, MOSES GUNN. 1971. ***

Shaft

Shaft © DR

Sublimé par le thème musical à succès d'Isaac Hayes, le détective black John Shaft (le premier Afro-Américain à exercer cette profession en vedette d'un long métrage) débarqua sur les écrans à l'orée des années 70 et récolta un triomphe populaire. Travaillant en solitaire à Harlem, il enquête sur l'enlèvement de la fille d'un caïd de la drogue... et se retrouve en pleine guerre des gangs (et entre Noirs et Blancs!). Cool et percutant! (L.D.)

LUNDI 5 AOÛT: Pique-nique à Hanging Rock

20.50 ARTE CINÉMA. UN FILM FANTASTIQUE DE PETER WEIR. AVEC RACHEL ROBERTS, DOMINIC GUARD, VIVEAN GRAY. 1975. ****

Pique-nique à Hanging Rock

Pique-nique à Hanging Rock © DR

Les élèves d'une école privée visitent le site de Hanging Rock, un spectaculaire et fascinant rocher situé en plein désert australien. Plusieurs jeunes filles, et une de leurs enseignantes, y disparaîtront mystérieusement... Loin des clichés du cinéma fantastique et d'horreur, Peter Weir filme l'énigme avec art et raffinement. Extraordinairement captivant! (L.D.)

MARDI 6 AOÛT: Championnats du monde d'athlétisme

21.45 LA DEUX SPORT

Justin Gatlin

Justin Gatlin © DR

En attendant le coup d'envoi des championnats du monde d'athlétisme qui se dérouleront du 10 au 18 août à Moscou, la RTBF revient sur les cinq derniers mondiaux en autant d'émissions d'une demi-heure. Après Paris, avant Osaka, Berlin et Daegu, l'épisode de ce mardi se penche sur l'édition de 2005 à Helsinki, perturbée par de très mauvaises conditions météo. (J.B.)

MERCREDI 7 AOÛT: The Hunter

22.15 ARTE CINÉMA. UN DRAME DE RAFI PITTS. AVEC RAFI PITTS, MITRA HAJJAR, SABA YAGHOOBI. 2011. ****

The Hunter

The Hunter © DR

Le cinéaste iranien Rafi Pitts écrit, réalise et joue ce drame intime mélangé de thriller, où un homme qui a perdu femme et enfant lors d'une manifestation politique entame une dérive qui le mènera vers un acte vengeur étonnant. C'est fort et fascinant, riche sur le plan existentiel et la situation en Iran. Avec en supplément cette chose si essentielle qui s'appelle le style. (L.D.)

JEUDI 8 AOÛT: Vents de sable, femmes de roc

21.05 LA TROIS FILM DOCUMENTAIRE DE NATHALIE BORGERS. ****

Vents de sable, femmes de roc

Vents de sable, femmes de roc © DR

Tous les ans, au départ du Niger, à la frontière du Tchad et de la Lybie, des femmes Toubou parcourent 1500 km à pied, à travers le Sahara, bravant les dangers, les tempêtes de sable et un thermomètre qui flirte avec les 50 degrés, pour participer à la récolte des dattes. Vents de sables, femmes de roc suit Amina, Mariama et Domagali dans leur hallucinante odyssée. Ce voyage, c'est pour elles un moyen de faire vivre leur famille pendant un an, d'asseoir leur indépendance économique et de retrouver une certaine estime d'elles-mêmes. "Les filles n'ont aucun pouvoir et sont dès la naissance considérées comme un objet de propriété que quelqu'un viendra prendre un jour. Mais les temps changent", disent-elles. Road movie dans le désert, à dos de chameaux, qui invite à la découverte de somptueux et impressionnants paysages, le film de Nathalie Borgers (Bons Baisers de la Colonie), déjà auteure de plusieurs documentaires sur la condition féminine, est aussi un formidable portrait de femme(s). Des femmes qui, tiraillées entre tradition et modernité, rêvent d'une vie libre et indépendante. Un film beau, touchant et d'une certaine manière poétique où la documentariste parvient admirablement à s'effacer derrière son sujet. (J.B.)

VENDREDI 9 AOÛT: Les liaisons dangereuses

20.00 LA DEUX CINÉMA. UN DRAME DE STEPHEN FREARS. AVEC JOHN MALKOVICH, GLENN CLOSE, MICHELLE PFEIFFER. 1988. ****

John Malkovich et Glenn Close

John Malkovich et Glenn Close © DR

Idéalement adapté par le dramaturge et scénariste Christopher Hampton, le roman épistolaire de Choderlos de Laclos devient sous la direction de Stephen Frears un film remarquable en tout point. John Malkovich y interprète le vicomte de Valmont, et Glenn Close la marquise de Merteuil, une amie et une ancienne maîtresse qui demande à son ex-amant de l'aider à accomplir une vengeance. Séduire et ainsi déshonorer la jeune Cécile de Volanges (Uma Thurman), que l'amant de la marquise doit épouser. Mais dans un premier temps, Valmont préférera s'intéresser à la prude Madame de Tourvel (Michelle Pfeiffer), imprudemment éloignée de son mari... Dans une bonne société du XVIIIe siècle où le libertinage vient brouiller la carte des sentiments, l'action des Liaisons dangereuses se déroule de manière remarquablement fluide et pourtant très (et fort bien) structurée. Les interprètes font tous montre d'une justesse admirable, laissant pour les uns apparaître l'humain sous les stratagèmes glaçants, et pour les autres mentir une candeur initiale troublée par le désir. L'ensemble donne un spectacle mémorable, aux dialogues acérés et à la reconstitution d'époque très soignée. Le tout avec un impact universel, incarnant une époque en "parlant" au public d'aujourd'hui. Stephen Frears, le réalisateur de My Beautiful Laundrette, Prick Up Your Ears, The Queen et Tamara Drewe, signe avec ce film une de ses réalisations majeures. Son sens de la critique sociale et son goût de la provocation intelligente s'épanouissent dans un registre qui semble fait pour lui. On notera que le livre de Choderlos de Laclos inspira précédemment une autre adaptation significative, en 1958 et par Roger Vadim, avec dans les rôles principaux Jeanne Moreau et Gérard Philipe. (L.D.)

Nos partenaires