À la télé ce vendredi soir: Face à la vague, une autre histoire du tsunami

12/12/14 à 07:00 - Mise à jour à 05/12/14 à 14:46

Source: Focus

Dix ans après le terrible grondement de la Terre, Arte diffuse deux documentaires dépeignant, chacun à leur manière, les conséquences de la catastrophe.

À la télé ce vendredi soir: Face à la vague, une autre histoire du tsunami

Le réalisateur Helmut Voitl et son épouse Elisabeth Guggenberger ont démarré un projet d'aide pluriannuel "Give for Hope" pour permettre la reconstruction des maisons de centaines de famille. © Längengrad Filmproduktion/Helmut Voitl

Ça passe vite une décennie. Le 26 décembre 2004, au large de l'île de Sumatra, un séisme d'une amplitude quasi inédite lançait sur les côtes avoisinantes une vague taillée comme un immeuble. Surprise. Destruction. Désolation. L'Indonésie, la Thaïlande, le Sri Lanka et le sud de l'Inde sont touchés. Le bilan dépasse l'entendement. On parle de plus de 220 000 morts. Dix ans après ce terrible grondement de la Terre, la chaîne franco-allemande diffuse deux documentaires dépeignant, chacun à leur manière, les conséquences de la catastrophe. Partant du principe qu'on a beaucoup écouté les touristes présents sur place, un peu moins les populations locales, Des vies après le tsunami (22h25) de David Muntaner s'attèle à corriger ce biais. Le correspondant en Inde d'Arte va en effet interroger les souvenirs, filmés ou non, de ceux qui ont vécu le drame à domicile. Un peu plus tard dans la soirée, Face à la vague: une autre histoire du tsunami relate l'aventure des Autrichiens Elisabeth Guggenberger et Helmut Voitl. En vacances au Sri Lanka le jour où la vague s'abat sur la côte, les deux réalisateurs parviennent à se mettre à l'abri. Mais comme partout dans la région, le réveil est brutal: 38 000 morts, plus d'un demi-million de sans-abris. Sensibilisé, le couple va immédiatement se lancer dans un programme de reconstruction archivé dans ce documentaire sombre et inquiétant. On y découvre un Sri Lanka tout en complexité où bouddhistes et musulmans se côtoient dans un climat de violence endémique. Impartial dans l'intention, le projet d'Elisabeth Guggenberger et d'Helmut Voitl va buter sur ce conflit interne. Dans les deux villages qu'ils veulent aider à reconstruire, les musulmans ont été les plus touchés: quand le couple décide qu'en conséquence, les nouvelles maisons édifiées devraient leur revenir en majorité, les bouddhistes radicaux au pouvoir vont violemment rappeler à l'ordre les deux Autrichiens... Triste. Et édifiant.

  • DOCUMENTAIRE D'HELMUT VOITL.
  • Ce vendredi 12 décembre à 23h30 sur Arte.

En savoir plus sur:

Nos partenaires