[À la télé ce soir] Vous n'avez encore rien vu

26/06/16 à 07:00 - Mise à jour à 24/06/16 à 16:46

Source: Focus Vif

À 90 ans, Alain Resnais (L'Année dernière à Marienbad) n'a pas fini d'étonner. Démonstration avec ce film, variation brillante autour de son univers.

[À la télé ce soir] Vous n'avez encore rien vu

© DR

Imperturbable, la voix ressert son monologue: "Je vous appelle pour vous faire part d'une sombre nouvelle." Antoine d'Anthac est décédé, en effet. Mais par-delà la mort, le dramaturge a imaginé une ultime mise en scène: convoquer tous ses amis comédiens ayant interprété son Eurydice, afin de visionner une captation de cette £uvre par une jeune troupe désireuse de la prendre à son répertoire. Et les Arditi, Azéma, Wilson, Piccoli, Duperey,... de rejoindre, un à un, une vaste demeure, afin d'éventuellement valider son choix. C'est là, toutefois, que les choses prennent un tour encore plus inattendu: la représentation a à peine débuté que ce public choisi se voit rattrapé par ses souvenirs; et un dialogue insolite de s'établir entre les uns et les autres.

Si c'est chez Jean Anouilh qu'Alain Resnais a été puiser l'inspiration de ce nouveau film,Vous n'avez encore rien vu n'en opère pas moins une brillante synthèse de son oeuvre, semblant, à divers égards, courir de L'année dernière à Marienbad aux récentes Herbes folles. Et laissant par ailleurs infuser théâtre et cinéma au gré d'un dispositif savant et ludique à la fois, nourrissant, au fil de mises en abîme, des motifs familiers. Non que l'univers du cinéaste soit pour autant figé: Resnais réussit encore, au bout du compte, à nous étonner. Et de même que l'auteur semble, dans sa réflexion sur la transmission et le temps qui passe, adresser un joli pied de nez à la mort, ce film singulier tient allègrement les promesses que laissait entendre son titre. Une manière de tour de force, à savourer sans réserve.

DRAME DE ALAIN RESNAIS. AVEC PIERRE ARDITI, SABINE AZÉMA, MATHIEU AMALRIC. 2012.

Ce dimanche 26 juin à 22h00 sur La Une.

Nos partenaires