À la télé ce soir: Tellement gay, homosexualité et pop culture

27/06/15 à 07:00 - Mise à jour à 26/06/15 à 16:00

Source: Focus

Maxime Donzel brosse le portrait de la culture gay à travers les disciplines artistiques et les décennies. Foisonnant et passionnant.

À la télé ce soir: Tellement gay, homosexualité et pop culture

Tellement gay: homosexualité et pop culture © DR

La nuit du 28 au 29 juin 1969, dans Greenwich Village et un bar, le Stonewall Inn, alors aux mains de la mafia, débutent trois jours d'émeutes. Trois jours de bataille rangée entre les forces de l'ordre et la communauté gay et lesbienne. Ces événements souvent considérés comme le premier exemple de la lutte menée par la communauté homosexuelle contre un système qui la persécute constituent le pivot du documentaire en deux parties réalisé par Maxime Donzel.

Contrairement aux idées reçues, la culture gay existait bien avant la révolution sexuelle et n'est pas née comme par magie en 1970. Elle vivait donc juste dans la discrétion. Le premier volet, Inside, de Tellement gay: homosexualité et pop culture raconte un temps, l'après-guerre, où l'homo était présenté comme "un prédateur pervers à la moustache trop bien taillée" dans les films de propagande américains. Un temps où les productions hollywoodiennes jouaient sur le sous-entendu pour contourner le code Hays et la censure. L'époque des années cachées et des créations masquées, de l'underground et de l'être sans paraître.

D'Hitchcock à Ben Hur, des films de vampires lesbiens à La Cage aux folles et de Freddy à Priscilla, Folle du désert... De Joan Crawford à Dalida, de Judy Garland à Madonna et d'Elizabeth Taylor à Sigourney Weaver... Mais aussi de Jean Genet à Truman Capote en passant par Gore Vidal, du télécrochet pour drag queen à Xena, la guerrière avec un détour par The L World, de Liberace à Lou Reed sans oublier Boy George, les Bronski Beat et les Village People... Donzel brosse le portrait de la culture gay à travers les disciplines artistiques et les décennies. Foisonnant et passionnant.

DOCUMENTAIRE DE MAXIME DONZEL.

Ce samedi 26 juin à 22h20 sur Arte.

Nos partenaires