[À la télé ce soir] O.J. Simpson: Made in America

07/07/17 à 07:00 - Mise à jour à 29/06/17 à 14:29
Du LeVif Focus du 30/06/17

Après s'être penché sur la rivalité entre Larry Bird et Magic Johnson, Ezra Edelman s'est intéressé à la vie tumultueuse d'O. J. Simpson.

[À la télé ce soir] O.J. Simpson: Made in America

Amer Simpson © DR

Tout le monde se souvient encore de la course-poursuite entre O. J. Simpson et la police de Los Angeles. De la Ford Bronco blanche conduite par son pote Al Cowlings filant à toute allure sur l'autoroute, une ribambelle de voitures de flics aux fesses. Filmée par des hélicoptères, la scène avait été suivie en direct par 95 millions de téléspectateurs et avait poussé des chaînes sportives à interrompre la retransmission de la finale NBA. L'événement aurait même, selon certains, annoncé l'avènement des reality shows.

En cinq épisodes d'environ une heure et demie, la vie tumultueuse d'O. J. Simpson est ici relatée sous forme d'un marathon documentaire. Il faut dire qu'il y en a des choses à raconter: le champion de football américain, premier joueur de NFL à franchir la barrière des 2000 yards sur une saison; le comédien afro-hollywoodien qui donnait la réplique à Leslie Nielsen dans la série des Y-a-t-il un flic?; le père de famille qui a perdu une fille de 23 mois, noyée dans sa piscine, ou encore celui qui fut accusé/jugé/acquitté pour le meurtre de son ex-femme. Sans se perdre, avec une quantité assez invraisemblable de témoins (entraîneurs, équipiers, policiers, potes et proches...), Ezra Edelman brosse le portrait d'un homme étrange et insaisissable (avec en son coeur l'un des procès les plus médiatisés et controversés des États-Unis) tout en racontant la condition des Noirs au pays de l'Oncle Sam. Le racisme dans le Los Angeles des années 60, les flics parfois recrutés au Ku Klux Klan et les émeutes de Watts... La mort d'Eulia Love, le passage à tabac de Rodney King et le meurtre de Latasha Harlins... Tous ces faits historiques se mêlent à l'histoire de la star déchue et ils en sont indissociables. Car si Simpson fut le premier ambassadeur noir d'une marque à l'échelle nationale, il a toujours évité les prises de position et faisait tout pour que sa couleur de peau ne soit pas un facteur déterminant dans sa vie. Sauf lors de son procès où il s'est noirci pour convaincre les jurés de son innocence. Super musique, incroyables images d'archives, construction intelligente et panoramique... Captivant, O. J. Simpson: Made in America a remporté le titre de meilleur documentaire aux derniers Oscars.

Pour l'instant, Simpson est derrière les barreaux. Le 4 octobre 2008, il a été reconnu coupable de vol à main armée et de kidnapping (il voulait récupérer des souvenirs personnels auprès de négociants en pièces de collection sportives) et condamné à 33 ans fermes. Il peut depuis cette année commencer à espérer une libération conditionnelle...

Série documentaire d'Ezra Edelman. ****

Ce vendredi 7 juillet à 20h50 sur Arte.

Nos partenaires