[À la télé ce soir] Le Couperet, thriller social entre la farce et le drame

13/07/16 à 07:00 - Mise à jour à 08/07/16 à 11:01

Costa-Gavras signe un film engagé où José Garcia prête sa bouille à un cadre au chômage bien décidé à supprimer tous ses concurrents potentiels.

[À la télé ce soir] Le Couperet, thriller social entre la farce et le drame

José Garcia dans Le Couperet de Costa-Gavras © Thomas Brémond

Adaptant l'excellent roman du très regretté (il est décédé en 2008) Donald E. Westlake, Costa-Gavras signe un des meilleurs films d'une carrière commencée dans les années 60 et où brillent des films politiques comme Z, L'Aveu, Etat de siège et Section spéciale. On trouve un fond de critique politique, sociale en tout cas, dans Le Couperet.

Bruno, le personnage central du film, est cadre supérieur dans l'industrie du papier. Enfin, il était, car il a été licencié lors d'une "réorganisation" touchant de nombreux employés. Sans emploi, alors qu'il se sait très compétent, notre homme va se lancer dans la course à un nouveau job. Et quand il sera retenu dans la "short list" des prétendants à un poste appréciable, il sera prêt à tout pour être l'heureux élu. A tout, même à tuer ses concurrents...

José Garcia, débarqué de ses succès comiques, est formidable dans le rôle de Bruno. L'idée de le prendre pour jouer ce personnage est épatante, le sympathique comédien amenant, outre son talent d'interprète, une popularité qui met le public de son côté avant de tester le spectateur qui le voit commettre des crimes et est, du coup, confronté plus fort encore au propos du film.

Sur le fil du rasoir entre farce et drame, Costa-Gavras joue de l'humour noir à merveille, pour nous exposer les ravages extrêmes que le chômage et le climat de compétition dans la société peuvent laisser imaginer.

Thriller social de Costa-Gavras, avec José Garcia, Karin Viard, Olivier Gourmet, Ulrich Tukur. 2005.

Ce mercredi 13 juillet à 22h25 sur La Trois.

En savoir plus sur:

Nos partenaires