[À la télé ce soir] Homme Less

23/03/17 à 07:00 - Mise à jour à 17/03/17 à 11:14
Du Le Vif Focus du 17/03/17

Malgré sa collaboration avec Dazed and Confused et sa figuration dans un film avec William Hurt, Mark Reay se rase et se lave dans des toilettes publiques.

[À la télé ce soir] Homme Less

© DR

Il ne fait pas ses 52 ans, est fringué comme un prince, porte la plupart du temps des costards biens coupés et tue ses journées dans des castings, sur des plateaux de tournage, ou plus probablement dans la rue et les défilés à photographier tout ce que New York compte de jolies filles. Pourtant, malgré sa collaboration avec Dazed and Confused et sa figuration dans un film avec William Hurt, Mark Reay se rase et se lave dans des toilettes publiques. Défroisse son linge dans des salles de sport. Retravaille ses clichés au Starbucks et dans des abribus... Et passe ses nuits sous une bâche sur les toits. Sa vie (son appareil photo, son ordi...) tient dans une poignée de casiers. Ancien mannequin, Marc Reay a fait l'unif. A multiplié les tafs et les carrières. Mais a adopté une existence marginale. "Je ne veux pas inspirer la pitié. Je ne suis pas sans abri. Je n'ai juste pas de toit au-dessus de ma tête", dit-il. Mark est l'un des 60.000 SDF de New York. Mais il l'est par choix. Pour rester dans la ville qui le fait rêver, il vit avec entre 1200 et 1500 dollars par mois. 125 dollars de salle de gym. 280 d'assurance maladie. 400 pour la bouffe. 300 pour les sorties et les verres. Sur une musique jazz élégante signée par Kyle Eastwood, son pote Thomas Wirthensohn brosse avec style, légèreté, justesse et empathie l'histoire dingue d'un type étrange. À se regarder avant The Wolfpack (le portrait de six frangins fans de cinéma séquestrés dans un appartement de Manhattan par leur père pendant 14 ans) tout en chantant LCD Soundsystem. "New York, I love you but you're bringing me down"...

DOCUMENTAIRE DE THOMAS WIRTHENSOHN. ****

Ce jeudi 23 mars à 21h30 sur La Trois.

Nos partenaires