À la télé ce soir: Falciani et "Swissleaks"

23/06/15 à 07:00 - Mise à jour à 19/06/15 à 15:28

Source: Focus

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l'affaire Swissleaks, mais qui vous a échappé pour cause d'extrême complexité, vous est résumé dans cette excellente enquête signée Ben Lewis.

À la télé ce soir: Falciani et "Swissleaks"

Falciani et "Swissleaks" © SWR/Gebrueder Beetz Filmproduktion

Le réalisateur sépare sa démarche en deux grands volets finement entremêlés. Le premier s'attache au destin individuel d'Hervé Falciani, lanceur d'alerte par qui le scandale est arrivé. Le second décortique les mécanismes de la fraude fiscale à grande échelle, organisée par la banque HSBC dans le cas qui nous occupe et mise en lumière par Falciani. Spécialiste de la protection des données informatiques chez HSBC Genève, ce dernier va subtiliser en 2007 près de 15.000 fichiers clients, qu'il va tenter de monnayer dans un premier temps, puis d'offrir aux pays lésés. Son objectif, s'il reste flou (voleur pur et simple ou chevalier blanc luttant contre l'injustice), n'en fera pas moins vaciller le secret bancaire suisse et, par extension, le système des paradis fiscaux dans sa globalité.

Les enjeux financiers sont énormes, on parle de milliards d'euros dissimulés en Suisse par des clients internationaux. Ben Lewis retrace comment les fiscs de différents pays vont s'y prendre pour récupérer cet argent grâce à la liste de Falciani, au grand dam des autorités suisses. En Allemagne, en Grande-Bretagne, en France, en Grèce, en Belgique, en Espagne ou aux Etats-Unis (qui sonnera la fin de la récréation, obligeant la Suisse à davantage de transparence), les méthodes vont différer. Et les fraudeurs seront plus ou moins lourdement ennuyés. En Grèce, par exemple, les fichiers de Falciani ne seront jamais utilisés -un journaliste local, inquiété par la justice, prétend que l'ancien ministre des Finances n'avait pas du tout envie que l'on découvre les noms figurant sur la liste... Au final, même si les sommes récupérées en Europe grâce à cette explosive liste, notamment par les biais de nombreuses auto-dénonciations (souvent soldées par la clémence des autorités), seront assez éloignées de ce qu'elles pourraient être, rien ne sera plus comme avant dans le domaine du secret bancaire. Et Falciani y est pour quelque chose.

DOCUMENTAIRE DE BEN LEWIS.

Ce mardi 23 juin à 20h50 sur Arte.

Nos partenaires