[À la télé ce soir] Du Temps des cerises à Esperanzah!

02/08/16 à 07:00 - Mise à jour à 29/07/16 à 17:05

Source: Focus Vif

Des événements nés sur les mêmes terres dans une démarche "alterculturelle", des rendez-vous utopistes rimant avec musique, solidarité et fête dans la confrontation d'idées: il y a plus qu'une filiation entre Le Temps des Cerises et Esperanzah!

[À la télé ce soir] Du Temps des cerises à Esperanzah!

Esperanzah, le festival des musiques plurielles à l'Abbaye de Floreffe. © RTBF

"Il y a 40 ans, j'étais au festival Le Temps des cerises. Dans le même lieu. A l'Abbaye de Floreffe. D'ailleurs, pourquoi toujours le même endroit? Sans doute parce qu'ici, c'est une ancienne montagne sacrée. On ne va pas au festival: on y monte." Des événements nés sur les mêmes terres dans une démarche "alterculturelle", des rendez-vous utopistes rimant avec musique, solidarité et fête dans la confrontation d'idées: il y a plus qu'une filiation entre Le Temps des Cerises, rencontre de la culture wallonne avec d'autres cultures minoritaires d'Europe initiée au milieu des années 70, et le festival des musiques nomades, engagées et plurielles Esperanzah!, aujourd'hui à la veille de sa quinzième édition. Pour mieux souligner ce passage de relais, le barde breton Melaine Favennec (qui tourna jadis avec Bernard Lavilliers, Archie Shepp et Léo Ferré) s'est promené en 2015 dans cet antre de la world music altermondialiste pour en raconter l'histoire et en questionner les fondements avec le merle moqueur Jean-Louis Sbille. Jean-Louis est, comme le réalisateur de ce documentaire Bernard Gillain, l'un des initiateurs du Temps des Cerises. En 1973, producteur d'émissions à la RTBF Namur et ami de Julos Beaucarne, Gillain organise d'abord "Musique é tchanson dès djins de s'costé-ci", à Champs, près de Bastogne. Puis, trois ans plus tard, lance Le Temps des cerises avec l'équipe de son émission radio Marie Clap'Sabot. L'engagement est déjà prégnant, et l'événement militant, engagé, antinucléaire, pacifiste, régionaliste... Mais vu les proportions gigantesques qu'il prend, la joyeuse bande préférera saborder le festival dès 1979. Aujourd'hui, les mêmes se promènent côté jour et côté jardin au village des possibles et au comptoir des saveurs du successeur Esperanzah! pour titiller des organisateurs, des bénévoles et des spectateurs qui rêvent, comme leurs précurseurs il y a 40 ans, qu'un autre monde est possible. Une plongée tendre, sympa, humoristique et sans prétention dans le décor magique d'un festival qui accueillera notamment cette année Manu Chao, Emir Kusturica et Patti Smith. Du Temps des cerises à Esperanzah! sera aussi diffusé dans la cour du Moulin Brasserie les 6 et 7 août et accompagné à Floreffe d'un concert, d'une publication et d'une expo virtuelle.

DOCUMENTAIRE DE BERNARD GILLAIN. ***(*)

Ce mardi 2 août à 22h35 sur La Trois.

Nos partenaires