[À la télé ce soir] Des jours meilleurs

01/04/17 à 07:00 - Mise à jour à 31/03/17 à 14:25

Source: Focus Vif

Pas simple de parler des ados aux ados -et aux adultes- sans sombrer dans les stéréotypes jeunistes ou le moralisme paternaliste.

[À la télé ce soir] Des jours meilleurs

© DR

Le pari est donc osé pour France 4 avec Des jours meilleurs, série transgénérationnelle qui suit, pour 40 épisodes quotidien, la famille Reynaud: tribu recomposée de la ville, classe moyenne lambda, venue s'installer dans une bourgade lambda de la campagne française. Le créateur Frank Bellocq (auteur de Soda sur M6), a puisé dans sa propre jeunesse passée dans l'ennui d'une ville de province, pour servir des situations ordinaires ou confrontantes à un casting soigné. Au côté de son demi-frère (Baptiste Lorber, délicieuse tête à claques), Charlie (Marylin Lima, vitamine C, D et E), lycéenne de 16 ans insolente d'intelligence, souffle son ennui aux oreilles de ses parents (Anne Depétrini enfin sortie des sottes utilités, et Laurent Fernandez), qui l'envoient prendre l'air sur son skate et les routes désertes avec ses potes Félix et Alberto. Filmées avec une tendre curiosité pour leur gouaille féroce, les images d'Amir Shadzi (réalisateur pour Groland!) captent parfaitement les instants comiques et la poésie des balades en skate hors du temps, moments suspendus qui scandent les épisodes de trois minutes 30. Entre légères pertes de rythme et langage ado mitraillette, la série a l'immense politesse de ne pas chercher à plaire à tout prix. Du coup, on se laisse volontiers guider dans ces instantanés d'humains qui ne sont plus ruraux mais péri-urbains, et dont le web et les portables uniformisent les langages et les attentes. Ou pas: quand elle apprend qu'un centre commercial va balafrer le champs où elle a l'habitude de buller avec ses potes, Charlie pouffe, dépitée. Voilà la réponse des élus au désert du "bled": l'enfer consumériste. Et c'est l'absurde politique des petits centre-villes vidés de toute substance, au profit des zones commerciales périphériques qui perce à travers ce rire. Un instant de vérité en quelques secondes comme Des jours meilleurs en produit par dizaines, sortis de la bouche d'une ado en direction d'un monde adulte qui part en biberine.

SÉRIE CRÉÉE PAR FRANK BELLOCQ. AVEC MARYLIN LIMA, ANNE DEPÉTRINI, BAPTISTE LORBER. ****

Ce samedi 1er avril à 20h45 sur France 4.

Nos partenaires