[À la télé ce soir] Conversations avec Mr Poutine

26/06/17 à 07:00 - Mise à jour à 23/06/17 à 16:01
Du LeVif Focus du 23/06/17

Oliver Stone rencontre Vladimir Poutine dans une série documentaire au carrefour de House of Cards et Strip Tease.

[À la télé ce soir] Conversations avec Mr Poutine

© DR

Oliver Stone a l'habitude des sujets clivants, des critiques et de la lassitude qu'ils occasionnent. Lorsqu'il livre le fruit d'entretiens réalisés avec Vladimir Poutine, qu'il a rencontré à de multiples reprises, en tête à tête (accompagnés de traducteurs), entre juillet 2015 et février 2017, il sait qu'il sera attendu au tournant. L'aura sulfureuse de Poutine, les fantômes de la Tchétchénie et de la Crimée, des répressions contre les homosexuels, les accusations de hacking, l'affaire Trump... autant de sujets qui concourent à voir dans le résident du Kremlin le chef d'un régime autocratique et dangereux pour la stabilité du monde. Stone a lancé une nouvelle pierre dans le jardin de ceux qui, à l'Ouest, fourbissent déjà leurs arguments et leurs indignations.

Produits par Showtime, les quatre épisodes de Conversations avec Mr Poutine sont au carrefour de House of Cards et d'Une délégation de très haut niveau (Strip Tease). Les deux premiers, qui reviennent sur les origines de Poutine et son parcours politique, montrent les deux hommes deviser dans sa chapelle personnelle, égrainer les réussites de la Russie, rire et roucouler, sont troublants de complaisance. Mais le réalisateur de Né un 4 juillet, qui a passé une bonne partie de sa filmographie a dénoncer les abus de pouvoir des présidents américains, n'en reste pas là. Il fournit une masse d'information jamais rendue si accessible sur le tracé, la politique et la personnalité de Poutine, dont il immortalise les silences, les regards perdus, les ratés de la mise en scène du pouvoir. Le troisième épisode prend des allures de round et à l'entame du quatrième, Stone, jusque-là brouillon, s'est mué en champion de l'entretien politique affûté. Préparé en réalité depuis les premières minutes, ce retournement n'est pas la moindre des prouesses de cette oeuvre télévisuelle inédite et téméraire: un modèle de journalisme politique dont devrait s'inspirer nos habituels et désespérants passe-plats.

Série documentaire d'Oliver Stone. ****(*)

Ce lundi 26 juin à 20h55 sur France 3.

Nos partenaires