[À la télé ce soir] Boko Haram: les origines du mal

28/06/16 à 07:00 - Mise à jour à 24/06/16 à 21:01

Source: Focus Vif

Xavier Muntz et Bruno Fay décortiquent ce cauchemar avec beaucoup d'intelligence et de nuances, mais sans nous épargner les scènes brutales.

[À la télé ce soir] Boko Haram: les origines du mal

Boko Haram: les origines du mal © Arte

Âmes sensibles, passez votre chemin. Parce que les images sont parfois terribles. Des images de gens abattus, comme s'ils n'étaient rien, jetés dans des fosses communes ou laissés là. Un cauchemar que Xavier Muntz et Bruno Fay décortiquent avec beaucoup d'intelligence et de nuances, mais sans nous épargner ces scènes brutales. Avec une question en filigrane: d'où vient Boko Haram, cette secte salafiste désormais inféodée à Daech et qui sème la terreur dans cette partie de l'Afrique? D'abord, il y a un prêcheur, Mohamed Yusuf qui, dans le nord du Nigeria, catalyse par ses discours la frustration d'une partie de la population. Le pays, en effet, est divisé. Les richesses sont au sud, chrétien. La pauvreté est au nord, musulman. Droits religieux et contexte social s'entrecroisent donc. Petit à petit, au fil des années 2000, les prêches se font plus explicites, plus violents. Mais Yusuf garde, malgré tout, un certain sens de la conciliation. Ses rapports complexes avec le pouvoir en place dans les provinces du nord vont pourtant se détériorer. Son groupe, victime de harcèlement de la part des autorités nigérianes, va finir par se radicaliser dans la violence. La mort de Yusuf, abattu en 2009 dans la rue par des militaires, ouvre la porte à un nouveau leader, Abubakar Shekau, bien moins porté sur la mesure...

Ce que montre Boko Haram: les origines du mal, à travers le témoignage de plusieurs spécialistes de la question et de rescapés des atrocités, c'est que l'entrée dans l'horreur de la secte est un processus auquel l'armée nigériane n'est pas étrangère. Action, réaction, violence, re-violence. Jusqu'à l'inimaginable. Des dizaines de milliers de victimes plus tard, on se demande aujourd'hui comment éradiquer complètement la secte, qui se livre à des opérations meurtrières de grande envergure, comme l'enlèvement de 276 lycéennes en avril 2014. Une coalition de pays voisins (Cameroun, Bénin, Tchad, Niger...), anciennes bases de repli de Boko Haram, semble sur le point d'affaiblir pour de bon l'organisation terroriste. Mais les racines du mal, celles où germent les frustrations d'une partie importante de la population nigériane, ne sont pas encore traitées. Et les massacres perpétrés par l'armée locale, loin d'être cicatrisés. Un documentaire-choc autant que nécessaire.

DOCUMENTAIRE DE XAVIER MUNTZ ET BRUNO FAY.

Ce mardi 28 juin à 22h55 sur Arte.

Nos partenaires