À la télé ce soir: Archibelge

22/10/15 à 07:00 - Mise à jour à 16/10/15 à 16:13

Source: Focus Vif

Ce documentaire aux déclinaisons multiples raconte notre pays à travers son architecture, son urbanisme et le regard de ceux qui les habitent.

À la télé ce soir: Archibelge

Archibelge © DR

"La Belgique est le plus laid pays du monde, disait le célèbre architecte Renaat Braem. Un patchwork assemblé par un fou, bricolé à partir de Dieu sait quels détritus." "Elle devient vraiment laide là où quelque part en Flandre ou dans les champs de Wallonie, un village a choisi de suivre une même esthétique d'architecture. Mais Bruxelles est le contre-exemple parfait de la disgrâce", tempère David Helbich, artiste allemand expatrié dans la capitale de l'Europe à qui l'on doit Belgian Solutions, collection de photos soulignant tout notre surréalisme. Sa réflexion donne le ton d'Archibelge. Documentaire décliné en un long métrage d'une heure et demie, une plateforme interactive (prévue pour 2016) et une série de trois fois 52 minutes (diffusée ce jeudi par La Trois) pour mieux raconter notre pays à travers son architecture, son urbanisme et le regard de ceux qui les habitent. Réalisés par Olivier Magis et Sofie Benoot sur un concept de Gilles Coton, les trois volets d'Archibelge s'intéressent respectivement à Bruxelles (une des villes avec le taux de bâtiments inoccupés le plus important d'Europe et de l'Art nouveau dans l'architecture scolaire), aux chaussées (ces grandes routes à l'harmonie peu conventionnelle) et à la côte belge (ce havre monolithique de détente qui nous a pour la plupart bercés).

Explorateur urbain, assistante sociale, sociologue, historien, guide... Politiciens, promoteurs immobiliers, écrivain bruxellomane, urbaniste, habitants, blogger (Ugly Belgian Houses)... Tous livrent leurs réflexions et impressions sur ce paysage de briques et de béton unique en son genre. Le Belge ayant longtemps construit ce qu'il voulait là où il le voulait quitte à ce que sa maison moderne jure avec la fermette de son voisin. Rythmé par des séquences d'archives souvent charmantes, voire truculentes, des images d'aujourd'hui magnifiquement captées et particulièrement léchées, Archibelge est une agréable et instructive promenade au coeur de notre patrimoine, de son histoire et de décors auxquels on ne prête plus assez attention.

DOCUMENTAIRE EN TROIS PARTIES D'OLIVIER MAGIS, SOFIE BENOOT ET GILLES COTON.

Ce jeudi 22 octobre à 21h20 sur La Trois.

En savoir plus sur:

Nos partenaires