À la télé ce samedi soir: Exit Through the Gift Shop

11/10/14 à 07:00 - Mise à jour à 10/10/14 à 15:33

Source: Focus

Dans un monde où nous sommes bombardés de messages publicitaires qui envahissent l'espace public, les oeuvres de Banksy offrent un regard différent - un regard à la fois drôle et incisif, sans être dogmatique pour autant.

À la télé ce samedi soir: Exit Through the Gift Shop

Exit Through the Gift Shop © DR

"Un type a voulu faire un documentaire à mon sujet. Il est plus intéressant que moi. Alors maintenant, le centre du film, c'est lui." Planqué dans l'ombre et l'anonymat de son sweat à capuche, Banksy balance ces quelques mots en guise d'introduction à son vrai faux documentaire Exit Through The Gift Shop. Nominé aux Oscars, Faites le mur (son titre en français dans le texte) raconte l'histoire peu banale, improbable et "canularesque" (mais jusqu'à quel point?) de Thierry Guetta. Frenchie de Los Angeles, cousin de l'artiste urbain Invader, Guetta, accent à couper au couteau, est le proprio d'une boutique de fripes. Caméraman amateur, il filme tout ce qui lui passe sous l'objectif et commence à s'intéresser au street art sur lequel il projette de réaliser un documentaire au fil des rencontres avec quelques pointures de la discipline: Shepard Fairey, Neck Face, Ron English, Swoon et donc par la plus grande des veines, la plus mystérieuse de ses stars, Banksy. Lorsqu'il réalise que Guetta n'est pas un cinéaste mais un type cinglé avec une caméra et que son docu ressemble à l'oeuvre d'"un lunatique instable qui zappe frénétiquement avec sa télécommande sur 900 chaînes du câble", l'Anglais lui suggère de tenter sa chance comme street artist. Lançant le désormais baptisé Mr Brainwash (Monsieur Lavage de cerveau) sur la voie d'un étonnant et foudroyant succès.

Documenteur

Si Guetta a bel et bien exposé et vendu des oeuvres à des prix mirobolants, le reste de ce portrait a tout du mockumentary (documenteur pour les francophiles) et de l'arnaque savamment orchestrée. Ce qui au final renforce le propos de cet ovni réalisé par Banksy lui-même. Drôle, rythmé, secoué, Exit Through The Gift Shop est une formidable réflexion sur le milieu de l'art en général et celui de rue en particulier. Il questionne la supercherie dans la création, l'acceptation et la reconnaissance de cultures modernes et la conservation d'oeuvres éphémères. Il pointe, aussi, surtout, la récupération du street art par les salles de vente. Et le basculement d'une culture populaire inventée sur les murs des ghettos par des mecs fauchés qui voulaient marquer leur territoire, ou tout simplement laisser une trace, en industrie artistique dominée par le fric. Par-dessus le marché, Exit... raconte et incarne la culture du buzz. L'aveuglement par des oeuvres, celles de Brainwash, qui se vendent très cher et très vite. Presque aussi rapidement d'ailleurs qu'elles ont été créées. Gare aux pickpockets...

  • DOCUMENTEUR DE BANKSY.
  • Ce samedi 11 octobre à 23h05 sur Arte.

Nos partenaires