À la télé ce mercredi soir: The Love Hotel

23/04/14 à 07:00 - Mise à jour à 18/04/14 à 16:57

Source: Focus Vif

Le Angel Hotel, un love hotel situé à Osaka au Japon, est le seul endroit où chacun peut laisser libre cours à ses fantasmes...

À la télé ce mercredi soir: The Love Hotel

The Love Hotel © DR

Alors que la série documentaire Les Diables au coeur (ce vendredi) parle, quelque part, de décompression dans une société où l'on se raccroche tant bien que mal aux bulles d'oxygène qui se présentent, The Love Hotel évoque aussi une manière de fuir le quotidien. Phil Cox plante en effet ses caméras dans un hôtel d'Osaka spécialement dédié au sexe, sous toutes ses formes. Les Japonais, pressurisés de toutes parts sur le plan professionnel, viennent y trouver une échappatoire.

Certains s'y font dominer pour la toute première fois. D'autres sont homosexuels et n'imagineraient pas une seconde laisser leur amour éclater au grand jour sur leur lieu de travail. D'autres encore viennent raviver la flamme d'un couple un peu vieillissant. Puis il y a cet homme âgé qui, tant qu'il le peut encore, se rend au Angel Hotel pour se prouver qu'il vit encore. Tous ces destins se croisent dans ces chambres capitonnées, où l'on reste une heure ou plus, et où tout s'automatise.

The Love Hotel, c'est aussi le récit d'une disparation progressive, un groupe hôtelier ayant racheté l'institution pour l'aseptiser. Dans une logique de profit, les dernières chambres à thème pourraient être sacrifiées: le directeur de l'hôtel, Tomokazu, fait non seulement face aux pressions économiques internes, mais également à l'hostilité des plus conservateurs de ses concitoyens. L'âme de ce boui-boui charmant et atypique menace de s'évaporer, tout comme les employés qui font vivre l'Angel Hotel. Phil Cox est parvenu à gagner la confiance de tout ce petit monde. Les habitués s'aiment devant la caméra, les employés se racontent tout aussi ouvertement dans un documentaire sensible et léché. Cela donne un cocktail très particulier, esthétiquement fort abouti, qui se regarde avec pas mal de plaisir. Forcément.

  • DOCUMENTAIRE DE PHIL COX.
  • Ce mercredi 23 avril à 22h05 sur La Une.

En savoir plus sur:

Nos partenaires