À la télé ce mercredi soir: Pina

26/06/13 à 07:00 - Mise à jour à 21/06/13 à 14:06

Wim Wenders livre un sublime hommage à Pina Bausch, l'une des plus grandes chorégraphes de l'Histoire. Entretiens et captations de spectacles rythment cette ode majeure à la danse.

L'emploi de la 3D magnifie ce film consacré par Wim Wenders à la grande chorégraphe Pina Bausch. Un documentaire admirable, que le réalisateur allemand aurait aimé tourner avec la collaboration directe de son illustre compatriote. Mais la mort soudaine de Pina Bausch l'a forcé à revoir ses plans. L'émotion mise par Wim Wenders dans son hommage à la disparue est palpable dans la manière engagée dont il a filmé, avec une caméra 3D qui nous fait pénétrer l'espace des chorégraphies, partager chaque geste et jusqu'au souffle des danseurs. Le cinéaste a tourné dans leur intégralité quatre spectacles de Pina Bausch: Le Sacre du printemps, Kontakthof, Café Müller et Vollmond. Nous y entrons avec sa caméra jamais intrusive mais toujours complice, vibrant à l'unisson des coeurs et des corps des danseurs, percevant leur souffle et le moindre de leur geste avec une acuité inouïe. De longs extraits des quatre pièces citées rythment Pina et le structurent de manière organique. Des portraits et propos des collaborateurs et interprètes de Bausch, filmés face caméra, portent témoignage et composent un puzzle de souvenirs tantôt drôles, tantôt poignants. Des images plus anciennes, précieuses, faisant resurgir la chorégraphe décédée soudainement au mois de juin 2009, deux jours seulement avant les premiers essais en 3D... C'est intense, bouleversant. Une expérience artistique inoubliable, aux confins de la danse et du cinéma, du corps et de la technologie dernier cri! Rarement créateur aura rendu hommage aussi sincère, et aussi inspiré, à un autre créateur.

DOCUMENTAIRE DE WIM WENDERS.

Ce mercredi 26 juin à 20h50 sur Arte.

Nos partenaires