À la télé ce mercredi soir: Eco-barons: Les Seigneurs de la terre

25/02/15 à 07:00 - Mise à jour à 20/02/15 à 14:02

Source: Focus

Ils ont troqué leurs jets privés et leurs collections d'oeuvres d'art contre des milliers d'hectares de terres sauvages et de forêts vierges.

À la télé ce mercredi soir: Eco-barons: Les Seigneurs de la terre

Eco-barons: Les Seigneurs de la terre © DR

Ils sont blindés de fric mais fuient les caméras, le strass, les paillettes et les paparazzis. Rêveurs, visionnaires ou hommes d'affaires engagés, ils ont vendu leurs oeuvres d'art et leurs jets privés pour se consacrer à la sauvegarde de la planète. Ils, ce sont les éco-barons. Comprenez des milliardaires qui investissent leur fortune au service de l'environnement. Comme le firent les Rockefeller (père des grands parcs nationaux) et Percival Baxter (à qui l'on doit le Baxter State Park) en leur temps. Pour les soins de son documentaire, Eco-barons: Les Seigneurs de la terre, Barbara Conforti a suivi quelques-uns de ces multimillionnaires à s'engager personnellement et financièrement en vue d'offrir un avenir à la nature et ceux qui l'habitent.

Mc Davis, qui a fait fortune dans l'immobilier et l'achat de sociétés en faillite, protège le pin des marais en Floride. Johann Rupert, deuxième fortune d'Afrique du sud, actionnaire principal du groupe Richemont (Cartier, Montblanc, Lancel), a créé une école pour former aux métiers de l'écotourisme sans lequel selon lui ses bonnes actions vertes ne valent rien. Quant à Roxanne Quimby, 58 ans, elle a fait fortune avec des produits de beauté naturels (Burt's Bees), revendu ses parts pour 400 millions de dollars et sauve aujourd'hui les forêts du Maine des mains d'industriels qui en font du papier. Elle a déjà acheté 400 km² de bois, quatre fois la surface de Paris. Tous ces riches défenseurs de la nature n'ont cependant pas vocation philanthropique. Ainsi, Johan Eliasch, conseiller en environnement de Gordon Brown, propriétaire de la marque de sport Head, affiche une vision plus opportuniste de l'écologie. Défendant l'idée que ceux qui achètent des forêts pour les protéger doivent y trouver leur compte. A montrer d'urgence à toutes ces stars d'Hollywood et du ballon rond, ces riches héritiers et industriels, qui ne savent plus que faire de leur pognon.

  • DOCUMENTAIRE DE BARBARA CONFORTI.
  • Ce mercredi 25 février à 22h50 sur La Une.

En savoir plus sur:

Nos partenaires