À la télé ce mardi soir: Presse, vers un monde sans papier

26/08/14 à 07:00 - Mise à jour à 22/08/14 à 16:16

Source: Focus

Depuis quelques années déjà, la presse est à l'agonie. Quand les journaux ne mettent pas la clé sous le paillasson, ils ne se vendent plus ou si mal que leur avenir est menacé.

À la télé ce mardi soir: Presse, vers un monde sans papier

Rédaction du New York Times © Extro

Hécatombe aux Etats-Unis (150 quotidiens ont fermé leurs portes en dix ans), disparition de la Tribune et de France Soir dans l'Hexagone et minute de silence, en Espagne, dans les bureaux d'El Pais contre les réductions d'effectif. Depuis quelques années déjà, la presse est à l'agonie. Quand les journaux ne mettent pas la clé sous le paillasson, ils ne se vendent plus ou si mal que leur avenir est menacé.

Les gratuits, les chaînes télé d'info en continu, la perte de confiance des lecteurs et forcément Internet, le tentaculaire monstre Internet, poursuivent leur inlassable travail de sape.

Dans un monde où l'information est surabondante, où les écrans sont devenus omniprésents et omniscients et où l'infobésité (la sensation pour une personne d'être dépassée par une apparente surabondance d'information) gagne du terrain, imprimé rime plus souvent qu'à son tour aujourd'hui avec périmé.

Anciens journalistes de Libération (les quotidiens français sont les plus subventionnés, les plus chers, les moins paginés et les moins lus d'Europe), Marie-Eve Chamard et Philippe Kieffer enquêtent. Se promènent dans les rédactions du Guardian, du Monde, du Bild, de Libé et du New York Times, qui possède son propre laboratoire et compte 700.000 abonnés à son site payant, pour prendre le pouls d'une presse qui se cherche de nouveaux modèles.

L'arrivée d'Internet et l'obsession du Web ont mené à des inepties. Comme donner sur son site ce qu'on vendait le lendemain dans les kiosques. Infusant rapidement et sûrement dans les esprits l'idée que l'information se doit d'être gratuite. Mais comment évolue le métier de journaliste d'autant plus indispensable théoriquement que la masse de news à traiter est grande? Comment capter et fidéliser le lecteur avec une info de qualité face à une concurrence sans précédent qui ne se limite pas à ses semblables mais à tous les chronophages d'Internet? Dans presque toutes les rédactions, on tâtonne.

Certes, des experts en sont convaincus: l'avenir de l'information passera par les jeux vidéos. Certains immergent déjà dans le conflit israélo-palestinien ou permettent de jongler avec le budget des Etats-Unis. Reste que les lecteurs semblent davantage dire adieu au concept de quotidien qu'au revoir au papier.

  • DOCUMENTAIRE DE MARIE-EVE CHAMARD ET DE PHILIPPE KIEFFER.
  • Ce mardi 26 août à 22h05 sur Arte.

En savoir plus sur:

Nos partenaires