A History of Violence

22/04/11 à 15:06 - Mise à jour à 15:06

David Cronenberg confirme avec cet excellent long métrage qu'il est l'un des cinéastes les plus intéressants de sa génération. Un homme sans histoire se retrouve en état de légitime défense et abat deux agresseurs. Considéré comme un héros, son histoire est racontée dans les médias, photos à l'appui. Mais une bande de gangsters croit reconnaître dans cet homme un ancien ennemi dont elle avait perdu la trace.

A History of Violence

© RTBF

David Cronenberg figure sans aucun doute parmi les cinéastes les plus originaux et les plus importants de son temps. Le Canadien de Toronto a inscrit son oeuvre aux confins du meilleur cinéma de genre (science-fiction, horreur) et d'une spéculation intellectuelle où les rapports entre l'esprit et le corps, le réel et l'artificiel, se voient explorés (comme dans le fulgurant Crash adapté de Ballard) bien au-delà des conventions morales et formelles.

Dans A History Of Violence, Cronenberg prend pour personnage principal un patron de restaurant d'une petite ville d'Amérique du Nord. Tom Stall en est un citoyen respecté de tous. Quand deux malfrats entrent dans son établissement et menacent la vie de ses employés, il réagit au quart de tour et liquide les agresseurs en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Bien sûr déclaré en état de légitime défense, il est félicité pour son intervention.

Mais son visage affiché dans les médias locaux et même au-delà va attirer, dans une grande ville où le récit de l'affrontement est parvenu, l'attention de gangsters. Lesquels croient reconnaître dans le portrait du bon mari et père de famille, sauveteur de ses employés, un des leurs, qui avait disparu après leur avoir causé bien des ennuis. Ils vont rapidement débarquer dans la petite ville dont la tranquillité ne sera bientôt plus qu'un lointain souvenir...

Ainsi débute un film où le réalisateur de Videodrome et de Faux semblants poursuit sur un mode majeur son exploration fascinante du versant sombre de l'être humain. Sous la surface du thriller d'action, au suspense prenant et aux rebondissements spectaculaires, affleurent les troubles mouvements d'une âme tourmentée, de secrets mal enfouis, d'interrogations sur la capacité de l'Homme à changer vraiment, à se réinventer.

Dans le rôle principal, Viggo Mortensen est extraordinaire. Celui que la plupart des spectateurs identifient à l'Aragorn de la superbe trilogie du Seigneur des anneaux est un acteur au talent puissant et complexe. Son interprétation du rôle de Tom Stall est aussi fascinante que magistrale. Elle achève de faire d'A History Of Violence une oeuvre de tout premier plan, mariant l'intelligence et l'émotion comme peu d'autres.

A History of Violence, 22.45 sur La Deux.
Thriller de David Cronenberg, avec Viggo Mortensen, Maria Bello, Ed Harris. 2005.

Louis Danvers

Nos partenaires