24 heures chrono - Saison 7

23/06/11 à 10:33 - Mise à jour à 10:33

Si on accepte de se laisser berner par ses incohérences, on adorera la septième saison des aventures de Jack Bauer, laquelle est portée par un souffle nouveau.

24 heures chrono - Saison 7

© RTL

On croyait Jack Bauer mort et enterré -par la Fox- après une sixième saison unanimement considérée comme soporifique. Une histoire poussive quand laquelle l'agent antiterroriste devait se plier à une mission suicide pour empêcher une attaque nucléaire sur les Etats-Unis: un scénario vu, revu et re-revu. Cette fois pourtant, ça redémarre très fort.

Nous sommes quatre ans après la fin du dernier épisode. Pour faire le pont sur ce gouffre temporel, un téléfilm de 2 heures a été diffusé, une aventure africaine durant laquelle Jack tente de racheter ses fautes passées. A l'entame du septième volet de ses aventures, l'agence fictive antiterroriste de Los Angeles pour laquelle il travaillait a été démantelée par le gouvernement et Bauer est entendu par une commission d'enquête qui lui reproche ses "méthodes particulières de recherche" un peu trop musclées.

Mort vivant

L'ancien agent très spécial comparaît donc devant des messieurs à lunettes très sérieux quand une jeune femme fait irruption dans la salle d'audience. Elle travaille au FBI, et elle a absolument besoin de Jack, là, sur le champ. Parce que des méchants terroristes se sont emparés d'une technologie hyper importante, une sorte d'accès à un méga ordinateur qui contrôle tout ce qui relève de la sécurité nationale. Les vilains promettent de faire se crasher des avions, de faire exploser des centrales nucléaires. Ils ont donc l'arme suprême. Que vient faire Jack Bauer là-dedans, lui qui a été démis de ses fonctions? On l'a appelé parce qu'il connaît très bien un des terroristes en question. L'agente du FBI lui dévoile que le méchant en chef, c'est Tony Almeida! Tony Almeida, ancien collègue de Jack à la CTU, vu dans les saisons 1, 2, 3, 4 et 5... et qui est censé être mort!

Un pitch une fois encore solidement tiré par les cheveux. Mais on a compris que c'était le jeu, avec 24 heures chrono. Que pour apprécier l'adrénaline pure que la série injecte dans nos veines, il faut ne pas s'appesantir sur ses incohérences, et plutôt adopter une posture naïve. Si on accepte cette part du contrat, on adorera cette septième saison, portée par un souffle nouveau. La suivante sera la dernière. On pleure Jack depuis un an.

24 heures chrono, saison 7, 20.40 sur RTL-TVI.

Une série Fox, créée par Joël Surnow et Robert Cochran, avec Kiefer Sutherland, Carlos Bernard, Annie Wersching.

Myriam Leroy

En savoir plus sur:

Nos partenaires