[À la télé ce soir] Un numéro sur ma peau

[À la télé ce soir] Un numéro sur ma peau

Entre 1940 et 1945, le camp d'extermination nazi faisait tatouer le bras de ses prisonniers. Ce n'était pas qu'un marquage de bétail, le signe de la perte de toute identité: c'est aujourd'hui un label rappelant les horreurs par lesquelles ils devaient perdre toute humanité.