Critique ciné: The Green Inferno

Critique ciné: The Green Inferno

Et si on se mangeait du hipster à la sauce cannibale ? C'est ce que propose Elie Roth dans son dernier film qui se moque des jeunes friqués à l'activisme en toc.


Festival de Deauville (1): Le dernier monde cannibale

Festival de Deauville (1): Le dernier monde cannibale

Double ration d'Eli Roth, le réalisateur de Cabin Fever et Hostel, ce week-end à Deauville avec les premières du joyeusement kinky Knock Knock et surtout de The Green Inferno, inspiré du Cannibal Holocaust de Ruggero Deodato. Verdict.