[Critique ciné] Vendeur: rythmé et nerveux

[Critique ciné] Vendeur: rythmé et nerveux

DRAME | Sylvain Desclous interroge le pouvoir corrupteur et grisant de l'argent à travers la figure d'un père absent initiant son fils aux ficelles du métier de commercial.