"Ce n'est pas la dépression qui a tué Robin Williams"

"Ce n'est pas la dépression qui a tué Robin Williams"

Robin Williams ne souffrait pas de la maladie de Parkinson mais d'une forme de démence et avait commencé à perdre la raison, affirme mardi la veuve du légendaire acteur qui a mis fin à ses jours l'an dernier.