Princesse Marie

Princesse Marie

Marie Bonaparte a bien l'intention de prendre sa vie en main, et de soigner ses multiples maux par la psychanalyse. Elle se rend donc à Vienne, chez le docteur Sigmund Freud, père d'un courant de pensée qu'elle croit à même de la délivrer de ses démons.