Ni à vendre, ni à louer

Ni à vendre, ni à louer

COMÉDIE | Douze mois, à peine, après avoir porté à l'écran ses Petits ruisseaux, le dessinateur Pascal Rabaté est de retour pour un film sans paroles, renouant avec l'esprit d'un Tati, marié à celui d'Abel et Gordon, et saupoudré encore d'un peu de Delépine et Kervern.