Critique ciné: Infinitely Polar Bear, au nom du père

Critique ciné: Infinitely Polar Bear, au nom du père

Pour son premier long métrage en tant que réalisatrice, la scénariste américaine Maya Forbes revient sur ses jeunes années passées aux côtés d'un père diagnostiqué bipolaire.