François Ozon: "J'aime bien malmener le spectateur"

François Ozon: "J'aime bien malmener le spectateur"

Jean-François Pluijgers - Avec L'Amant double, libre adaptation d'un roman de Joyce Carol Oates, François Ozon signe un thriller érotico-psychanalytique fascinant, mettant en scène fantasmes et névroses avec audace et élégance. Du grand art...

[Le film de la semaine] L'Amant double, de François Ozon

[Le film de la semaine] L'Amant double, de François Ozon

THRILLER ÉROTIQUE | Cinéaste prolifique, François Ozon s'est aussi imposé en orfèvre des faux-semblants. Ainsi, aujourd'hui avec L'Amant double, adapté du thriller psychologique écrit par Joyce Carol Oates.

Cannes: Les amants troubles de François Ozon

Cannes: Les amants troubles de François Ozon

Avec L'Amant double, François Ozon signe un thriller érotique virtuose et glaçant sur les pas d'une jeune femme découvrant que son amant a un jumeau...

[Critique ciné] La Confession, sans peu d'intérêt

[Critique ciné] La Confession, sans peu d'intérêt

DRAME | Romain Duris et Marine Vacth reprennent les rôles de Jean-Paul Belmondo et Emmanuelle Riva dans l'adaptation de Melville par Nicolas Boukhrief.

Critique ciné: Belles familles, un roman familial imaginaire

Critique ciné: Belles familles, un roman familial imaginaire

COMÉDIE DRAMATIQUE | Douze ans après Bon voyage, Belles familles consacre le retour fort attendu de Jean-Paul Rappeneau. Porté par un élan romanesque souverain, le film témoigne de la fraîcheur et de la verve intactes du réalisateur.

Jeune et jolie

Jeune et jolie

DRAME | François Ozon signe un troublant portrait de jeune fille, belle de jour dont il décline l'éducation sentimentale au gré des saisons et au son de Françoise Hardy.

Cannes, le film du jour (2): Jeune et jolie, de François Ozon

Cannes, le film du jour (2): Jeune et jolie, de François Ozon

Un an après le remarquable Dans la maison, le prolifique François Ozon est de retour avec un film d'essence fort différente, le portrait d'une jeune fille de 17 ans, Isabelle, suivie l'espace de 4 saisons, en autant de mouvements subtilement ponctués par des chansons de Françoise Hardy.