Laurent Busine: "On tape dans la culture pour ensuite faire passer des mesures sociales plus difficiles à avaler"