Trois rendez-vous pour le journalisme et la bande dessinée
Trois rendez-vous pour le journalisme et la bande dessinée
Trois rendez-vous pour le journalisme et la bande dessinée
Trois rendez-vous pour le journalisme et la bande dessinée
Trois rendez-vous pour le journalisme et la bande dessinée
Trois rendez-vous pour le journalisme et la bande dessinée
Trois rendez-vous pour le journalisme et la bande dessinée
0133972014-03-25 16:09:43Focus VifPas de parutionNormalArticleLisa BurekPar Lisa BurekLivres-BD

Trois rendez-vous pour le journalisme et la bande dessinée

L'art et le journalisme réussissent parfois à se conjuguer pour créer d'autres formes d'information: le BD reportage. Jeudi 3 avril à Louvain-la-Neuve, trois rendez-vous mettent à l'honneur ce genre hybride du journalisme qu'est le BD reportage.

2014-03-25 16:10:08LeVif Focusauto2014-03-25 16:10:08http://focus.levif.be/culture/livres-bd/trois-rendez-vous-pour-le-journalisme-et-la-bande-dessinee/article-normal-13397.htmlhttp://m.focus.levif.be/culture/livres-bd/trois-rendez-vous-pour-le-journalisme-et-la-bande-dessinee/article-normal-13397.htmlhttp://focus.levif.be/culture/livres-bd/http://m.focus.levif.be/culture/livres-bd/
Trois rendez-vous pour le journalisme et la bande dessinée

La Revue Dessinée, XXI, les Grands Reporters...l'actualité n'est pas nécessairement collée aux mots. Dans une époque où le journalisme crache l'information aussi vite que possible, le BD reportage, lui, prend le temps de la réflexion et visualise une trame narrative, informative. L'attitude est différente. La forme devient artistique. Les courbes crayonnées dessinent les contours de l'actualité. Le 9ème art se mêle au journalisme, dans la complicité que permet leur réflexion. La question n'est alors pas de remettre en cause le journalisme "classique", mais plutôt de proposer une autre forme d'information. Celle du journalisme des enquêtes et des reportages, celle que l'on narre et que l'on affiche.

Le 3 avril prochain à Louvain-la-Neuve, l'Observatoire de recherche sur les médias et le journalisme (ORM) de l'Université Catholique de Louvain donnera la parole aux experts, professionnels et universitaires. Trois rendez-vous pour s'interroger sur le coeur même de la profession journalistique et de la bande dessinée: un colloque, une exposition et une soirée-rencontre. Car choisir de représenter l'actualité n'est pas anodin. Les dessins et les couleurs définissent à eux seuls un certain angle. Les textes et les personnages dirigent cette même trame. En bref, l'impact d'un dessin est parfois d'autant plus fort par la perception visuelle marquante dont il se sert.

Et cette actualité dessinée ne manque pas de soulever certaines questions. La BD est-elle une alternative au photojournalisme ? Peut-on prévoir un relais numérique du BD reportage ? Est-il un ancien média ? Un nouveau ? Autant de problématiques que l'ORM met ainsi en avant. Le Musée Hergé de Louvain-la-Neuve organise à cette occasion une soirée de réflexion et de débats autour de ces thème tandis qu'une exposition de planches de BD s'installera sur les murs de Louvain-la-Neuve. Le colloque, quant à lui, aura lieu dès le début d'après-midi. Les auteurs Emmanuel Lepage, Jacques Ferrandez, Jeroen Janssen ou Aurélia Aurita seront également présents pour discuter de ces thèmes.

Les trois rendez-vous du 3 avril :

- Une exposition de planches de BD sur les murs de Louvain-la-Neuve

- Un colloque intitulé "Pour un autre journalisme visuel : le BD reportage"

- Une soirée-rencontre avec trois auteurs importants au Musée Hergé

+ infos pratiques

57burek-lisaStagiaireBurekLisareporter/assets/141/avatar_72535.jpghttp://focus.levif.be/culture/auteurs/lisa-burek-57.htmlhttp://m.focus.levif.be/culture/auteurs/lisa-burek-57.htmlBDbande dessinéeLa revue dessinéeucl
Revues BD, le nouvel âge d'or
Revues BD, le nouvel âge d'or
Revues BD, le nouvel âge d'or
Revues BD, le nouvel âge d'or
Revues BD, le nouvel âge d'or
Revues BD, le nouvel âge d'or
0109722013-10-24 14:37:43Focus VifPas de parutionNormalArticleOlivier Van VaerenberghPar Olivier Van VaerenberghLivres-BD

Revues BD, le nouvel âge d'or

On n'avait plus vu ça depuis les années "Pilote": les revues BD adultes se multiplient. Un élan enthousiasmant, mais révélateur de la crise du secteur.

2013-10-24 14:38:19LeVif Focusauto2013-10-24 14:38:19http://focus.levif.be/culture/livres-bd/revues-bd-le-nouvel-age-d-or/article-normal-10972.htmlhttp://m.focus.levif.be/culture/livres-bd/revues-bd-le-nouvel-age-d-or/article-normal-10972.htmlhttp://focus.levif.be/culture/livres-bd/http://m.focus.levif.be/culture/livres-bd/
Revues BD, le nouvel âge d'or

La semaine dernière, c'était Papier. Juste avant, ce fut La Revue Dessinée, et la prochaine, ce sera Aaarg!... 2013 restera décidément l'année des revues dans le petit monde de la BD: on n'avait plus vu autant de nouveautés en magazines depuis des décennies. Si Fluide et Spirou tiennent la maison depuis longtemps, les kiosques et les parutions récurrentes avaient été largement désertés par les éditeurs, axés exclusivement albums. Mais en moins d'un an, les crises à la fois existentielles et économiques qui secouent l'édition et la presse, alliées à l'essor des technologies numériques, ont définitivement changé la donne. La bande du Professeur Cyclope a la première lancé les hostilités, en osant un nouveau magazine exclusivement numérique. La Revue Dessinée, axée sur le BD reportage, devait à la base suivre le même chemin, mais a finalement parié essentiellement sur le papier; ces deux titres ont en tout cas donné le "la" de ce nouvel élan: des auteurs de talent, affranchis des habituels carcans éditoriaux, utilisant la bande dessinée comme un medium à part entière et destiné aux adultes cultivés. L'Association a suivi le mouvement avec une énième renaissance de sa revue Mon Lapin, désormais mensuelle. Et voilà que Lewis Trondheim y va de son geste éditorial: plus abrupt que décevant, voilà Papier, revue collective au format manga qui empile des "nouvelles graphiques", à l'image des romans du même nom. Même les fanzineux s'y mettent: Aaarg!, née dans le milieu marseillais de la BD vraiment indé, lance sa revue classieuse, presque chère et disponible en kiosques et librairies. Toutes ne survivront probablement pas plus de quelques numéros, mais elles confirment ce que lecteurs et éditeurs sont obligés de constater: aujourd'hui, et à nouveau, c'est là que ça se passe.

TOP 5

La Revue Dessinée 9/10

Rythme: trimestriel.Format: 180 pages couleurs - 15 ¤.Signes distinctifs: enquêtes, reportages et documentaires en BD.Casting: Bourgeron, Sylvain Ricard, Gipi, Stassen, Jorge Gonzales, Marion Montaigne...www.larevuedessinee.fr

Papier 7/10

Rythme: trimestriel.Format: 192 pages n&b "manga" - 10 ¤.Signes distinctifs: récits de fiction divers reliés par un fil rouge (la chasse...).Casting: Trondheim, Bastien Vivès, Gregory Panaccione, Jean Bourguignon...

Mon Lapin 6/10

Rythme: mensuel.Format: 32 pages n&b - 9,50 ¤.Signes distinctifs: un rédacteur en chef par numéro - Récits divers et thématiques (Angoulême pour le n°1).Casting: les auteurs de l'Association, Bouzard, Bravo, David B., Killofer...

Aaarg! 7/10

Rythme: bimestriel.Format: 160 pages couleurs - 15 ¤.Signes distinctifs: indépendant, éclectique, punk surtout. Récits et formats divers, orientés "one-shot".Casting: Pierrick Starsky, Eldiablo, Julien Loïs, Tanxxx, Pierre Place...www.aaarg.fr

Professeur Cyclope 9/10

Rythme: mensuel.Format: l'équivalent de 1200 pages pour 33 ¤ par an. 7 numéros déjà en ligne.Signes distinctifs: exclusivement en numérique, axé fiction.Casting: de Bonneval, Bourhis, Brüno, Sasha Goerg, Anouk Ricard...www.professeurcyclope.fr

21van-vaerenbergh-olivierJournaliste livres & BDVan VaerenberghOlivierreporter/assets/88/avatar_45382.jpghttp://focus.levif.be/culture/auteurs/olivier-van-vaerenbergh-21.htmlhttp://m.focus.levif.be/culture/auteurs/olivier-van-vaerenbergh-21.htmlBDLa revue dessinéeprofesseur cyclopePapierAaarg!Mon lapin
5 BD numériques qui valent le détour
5 BD numériques qui valent le détour
5 BD numériques qui valent le détour
5 BD numériques qui valent le détour
5 BD numériques qui valent le détour
5 BD numériques qui valent le détour
025192012-10-25 16:11:512013-03-18 20:18:17FocusPas de parutionNormalArticleOlivier Van VaerenberghPar Olivier Van VaerenberghLivres-BD

5 BD numériques qui valent le détour

Le professeur Cyclope, BD Nag, Mauvais esprit, La revue dessinée, Aces Weekly: passage en revue de 5 bande dessinées numériques qui méritent un coup d'oeil.

LeVif Focusauto2012-10-25 16:11:50http://focus.levif.be/culture/livres-bd/5-bd-numeriques-qui-valent-le-detour/article-normal-2519.htmlhttp://m.focus.levif.be/culture/livres-bd/5-bd-numeriques-qui-valent-le-detour/article-normal-2519.htmlhttp://focus.levif.be/culture/livres-bd/http://m.focus.levif.be/culture/livres-bd/
5 BD numériques qui valent le détour

LE PROFESSEUR CYCLOPE

CONTENU: de la bande dessinée grand public, ado-adulte, mais créative et de qualité, comme le furent dans leur genre Pilote, Métal Hurlant ou Capsule Cosmique, défunt magazine de BD dont on retrouve ici une grande partie de l'esprit et de l'équipe.

EQUIPE: Gwen de Bonneval, Hervé Tanquerelle, Fabien Velhmann, Marc Lataste, Brüno, Pedrosa... Un casting français et d'enfer.

SUPPORT: le magazine sera conçu pour les tablettes numériques, mais sera également disponible, dans des versions aménagées, sur smartphones et ordinateurs.

PRIX: encore à définir. Il y aura une offre d'abonnement, mais des accords de diffusion sont également en cours pour l'offrir gratuitement aux abonnés d'autres sites ou plateformes.

DATE DE SORTIE: le premier numéro devrait être présenté au festival d'Angoulême, fin janvier, et la revue, mensuelle, lancée dans la foulée.

---

BD NAG

CONTENU: Nag comme "numérique, amusante et gratuite", né cette année. Deux numéros de BD Nag sous forme de screen comics ont déjà vu le jour et s'adressent à un public enfantin, typiquement "digital native".

ÉQUIPE: le projet repose essentiellement sur les épaules et l'énergie de l'auteur français Pierre-Yves Gabrion.

SUPPORT: uniquement disponible pour l'instant sur iTunes et sur l'Appstore, donc sur iPhone ou iPad.

PRIX: gratuit, mais alimenté par de la publicité qui s'affiche en dessous des dessins. Une offre en freemium est prévue pour le n°3, ainsi qu'une version Android.

DATE DE SORTIE: le 3e numéro est attendu d'ici la fin de l'année. Sa viabilité dépendra du succès de son offre freemium.

---

MAUVAIS ESPRIT

CONTENU: cette nouvelle "revue hebdomadaire drôle de bande dessinée humoristique" entend se spécialiser dans les formats courts: cartoons, strips, histoires brèves.

ÉQUIPE: les dessinateurs français James et Boris Mirroir, ainsi que la librairie Comics Strips Café à Antibes. Mais on y trouve aussi Bouzard, Pluttark, Fabcaro, Terreur Graphique...

SUPPORT: chaque numéro sera mis en ligne le mardi, sur un site payant et dédié et contiendra 12 rubriques, en lecture verticale.

PRIX: l'abonnement se fera via le site dédié, selon 3 formules: à l'unité (1,5 euro le numéro), par 4 numéros (4 euros les 4) et par 12 numéros (9 euros les 12), avec les deux premiers numéros gratuits.

DATE DE SORTIE: courant de ce mois d'octobre.

---

LA REVUE DESSINÉE

CONTENU: la revue, trimestrielle, proposera des reportages quasi exclusivement en bande dessinée, dans le genre de la revue XXI, mais au format à l'italienne (A5 à l'horizontale). Chaque numéro contiendra 150 à 200 pages/écran. Une version papier sortira une fois par an, reprenant le meilleur de l'édition numérique.

ÉQUIPE: Kris, Sylvain Ricard, Franck Bourgeron...

SUPPORT: "LRD" sera disponible en application iPad et Androïd, mais pas sur smartphones.

PRIX: plus ou moins 6 euros le magazine.

DATE DE SORTIE: premier trimestre 2013. Un accord a été conclu avec la radio "Le Mouv" pour une version complémentaire, comprenant audio et méta-données.

---

ACES WEEKLY

CONTENU: le "digital comic art mag" créé par l'Anglais David Lloyd, dessinateur de V for Vendetta. Plusieurs séries à suivre, au format plus classique mais qui s'accompagnent de multiples "produit plus" (making of, dessins exclusifs, vidéos, etc.)

ÉQUIPE: David Lloyd et un team qui se veut plus internationaliste. Deux Belges font partie de l'aventure, Mauricet et Alex Tefengki avec la série Shoot for the moon, créée pour l'occasion.

SUPPORT: la revue est uniquement disponible depuis le site Web dédié, mais donc lisible sur tous les supports pourvus d'un accès internet (PC, tablettes, laptops).

PRIX: 10 euros pour 7 numéros et 126 pages de comics.

DATE DE SORTIE: le premier numéro a été mis en ligne le 30 septembre.

21van-vaerenbergh-olivierJournaliste livres & BDVan VaerenberghOlivierreporter/assets/88/avatar_45382.jpghttp://focus.levif.be/culture/auteurs/olivier-van-vaerenbergh-21.htmlhttp://m.focus.levif.be/culture/auteurs/olivier-van-vaerenbergh-21.htmlLe professeur cyclopeBD NagMauvais espritLa revue dessinéeAces WeeklyBD numérique44980

Bande dessinée numérique, révolution en marche

11/culture/livres-bd/bande-dessinee-numerique-revolution-en-marche/article-normal-4498.html0
Bande dessinée numérique, révolution en marche
Bande dessinée numérique, révolution en marche
Bande dessinée numérique, révolution en marche
Bande dessinée numérique, révolution en marche
Bande dessinée numérique, révolution en marche
Bande dessinée numérique, révolution en marche
044982012-10-25 15:58:502013-03-18 20:12:16FocusPas de parutionNormalArticleOlivier Van VaerenberghPar Olivier Van VaerenberghLivres-BD

Bande dessinée numérique, révolution en marche

L'offre en BD numériques est en train d'exploser. Particularité: elles se veulent toutes et enfin créatives. Et se passent toutes des éditeurs papier.

LeVif Focusauto2012-10-25 15:58:49http://focus.levif.be/culture/livres-bd/bande-dessinee-numerique-revolution-en-marche/article-normal-4498.htmlhttp://m.focus.levif.be/culture/livres-bd/bande-dessinee-numerique-revolution-en-marche/article-normal-4498.htmlhttp://focus.levif.be/culture/livres-bd/http://m.focus.levif.be/culture/livres-bd/
Bande dessinée numérique, révolution en marche

"Quand on voit un projet sortir du lot, ce n'est qu'un projet. Quand on en voit plusieurs, c'est un mouvement. Il est clair aujourd'hui que la BD numérique est un mouvement qui est en marche. Et c'est très bien! Nous sommes en train de changer de paradigme, un marché peut éclore. En kiosque, ce serait impossible." Le Français Gwenaël de Bonneval sait de quoi il parle: il y a quelques années, il dirigeait le défunt Capsule Cosmique, revue de bande dessinée pour jeune public qui entendait bouger les lignes du genre. L'initiative a vécu, pas son esprit: le voilà qui se lance dans une nouvelle revue de bande dessinée, numérique cette fois, et au casting à faire pâlir d'envie n'importe quel éditeur. Le Professeur Cyclope verra le jour au début de l'année 2013, et entend, rien de moins, devenir le Pilote ou le Métal Hurlant des "digital natives". "On est partis d'un double constat, complète le scénariste Fabien Velhmann, complice dans l'aventure: il n'existe plus de magazine de bande dessinée qui soit à l'initiative de créateurs. Et les maisons d'édition habituelles ne proposent rien de convaincant en termes de modèle économique, alors que tout est prêt. L'homothétie et la numérisation des planches n'étaient qu'une étape, déjà dépassée. Les auteurs n'ont pas d'autres choix que de prendre leur avenir numérique en main." Un avenir qui a déjà commencé: les offres en "web comics", "screen comics" et autres BD digitales abondent désormais. Toutes ne survivront pas à leurs modèles économiques largement expérimentaux. Mais certaines s'apprêtent à écrire les premières pages d'une nouvelle histoire de la BD en pleine mutation. Et dont le contenu tient enfin compte de son contenant.

Des éditeurs attentistes

Jusqu'à présent, et pour l'essentiel, le secteur de la bande dessinée est resté extrêmement prudent, pour ne pas dire réservé, en termes de transition numérique. A peine a-t-on vu une tentative de distribution digitale se mettre en place via des plateformes comme Izneo, qui se "contentent" de numériser des albums existants (sans être capables de fédérer tous les éditeurs). On a également vu naître quelques expériences de crowdsourcing ou de crowdfunding, influençant le financement des albums, mais ni leur contenu ni leur distribution. Pour ce qui est des créations originales, rien à signaler de la part des grands opérateurs du secteur! "C'est tristement logique", commentent nos interlocuteurs. "Leur premier réflexe a d'abord été de s'intéresser aux droits d'auteurs numériques, en essayant d'en exclure les auteurs, sans proposer de nouvelles créations. Nous nous sommes d'ailleurs d'abord réunis autour de cette problématique, largement dénoncée", explique Fabien (qui a fondé en 2010 le syndicat national des auteurs de bande dessinée en France). "Ils ne veulent pas se tirer une balle dans le pied, persuadés qu'ils sont que le numérique siphonnera l'édition papier, complète Gwen. Ils préfèrent donc prendre le risque que d'autres leur tirent dessus, attendant de voir quels modèles vont s'imposer. Nous pensons au contraire que le numérique a le potentiel d'élargir le public des lecteurs de bande dessinée." Les auteurs ont donc pris les devants: eux qui subissent en premier la précarisation de plus en plus forte du métier (lire le Focus du 19 octobre) se ruent donc désormais, et en solo, vers la BD 100% numérique. Et enfin de création.

La question essentielle du Professeur Cyclope from Tangui Jossic on Vimeo.

Thomas Cadène avait montré il y a deux ans une voie à suivre avec Les Autres Gens, sorte de telenovela en dessin et en cadavre exquis, qui sans publicité particulière autre que la notoriété de ses auteurs, avait attiré près de 1500 abonnés, de quoi faire vivre le principe et rétribuer les intervenants. Parallèlement, les techniques et les modèles narratifs se sont améliorés; des logiciels tels que Comic Composer permettent de transformer presque facilement ses dessins en "motion comics" intégrant des effets de transition, de zoom ou de caméra, tandis qu'un format narratif comme Turbo Media, inventé par les auteurs Balak et Barth, est en train de devenir un véritable standard, mêlant récits dessinés et images diapos. D'autres "one shot" ont montré les possibilités narratives offertes par le numérique. On peut citer le web-comic américain Battle of the Ninth qui intègre, dans des cases fixes, des animations en 2D ou 3D, ou le très beau Art of Pho, adaptation d'une BD bien réelle, mais devenue ici réellement multimédia. Le tout, alors que le principe du "freemium" semble s'imposer comme modèle économique multimédia -une partie est en offre gratuite, le reste en offre payante. Restait à mettre en place des formules récurrentes, regroupant divers auteurs derrière une même ligne éditoriale: c'est désormais le cas.

"Le HBO de la BD"

Parmi les multiples offres de revues de BD numériques à naître ou à peine nées (voir nos 5 BD numériques qui valent le détour), la revue du Professeur Cyclope semble la plus prometteuse, ou en tout cas pérenne. Les auteurs ont financé eux-mêmes leur numéro zéro, mais ont presque bouclé le financement, et les modes de diffusion, de la revue mensuelle à venir. "Nous sommes en train de conclure un contrat de diffusion avec un important partenaire audiovisuel, complète Gwen. L'idée consiste à décliner l'offre en fonction des supports et des partenaires: les lecteurs pourront s'abonner directement à la revue, d'autres pourront bénéficier de tout ou partie du contenu sur les plateformes et sites associés. On ne passera pas par l'Appstore, où Apple revendique un contrôle, très contraignant, sur le contenu. Métal Hurlant n'aurait pas pu être diffusé! Et il n'y aura pas de version papier dans un premier temps, certaines séries ne s'y prêteront d'ailleurs pas -construites par exemple sur une lecture verticale, typique du Web. Les auteurs, eux, auront des droits corrects. On a en tout cas envie de répondre à la crise par de la créativité. Les gens ne veulent pas payer pour quelque chose qui n'est pas bien. A nous tous d'avoir de l'ambition et de proposer de la qualité." Fabien Velhmann et Gwen de Bonneval, bien entourés pour l'occasion, n'oublient donc pas leur premier métier, celui de raconteurs d'histoires: "Là, pour Cyclope, je travaille entre autres sur une série récurrente, sorte de Goldorak repensé par HBO, remplie de robots géants! Je ne suis pas technophile, mais je sais que le support et que cette génération de geeks sont en attente "d'autre chose". On arrive."

21van-vaerenbergh-olivierJournaliste livres & BDVan VaerenberghOlivierreporter/assets/88/avatar_45382.jpghttp://focus.levif.be/culture/auteurs/olivier-van-vaerenbergh-21.htmlhttp://m.focus.levif.be/culture/auteurs/olivier-van-vaerenbergh-21.htmlLe professeur cyclopeBD NagMauvais espritLa revue dessinéeAces WeeklyBD numériquebande dessinée numérique25190

5 BD numériques qui valent le détour

11/culture/livres-bd/5-bd-numeriques-qui-valent-le-detour/article-normal-2519.html0