Jon Allen - Sweet Defeat

Jon Allen - Sweet Defeat

ROCK | La première impression, c'est de débusquer un Dylan jeune. La seconde, qui arrive tout de suite après, c'est d'entendre Rod Stewart il y a 40 ans, bien avant Las Vegas et le trip Blondes.