Critique ciné: Annabelle, honnête divertissement de genre

Critique ciné: Annabelle, honnête divertissement de genre

HORREUR | À la fois prequel et spin-off de The Conjuring, le film se construit autour d'Annabelle, poupée mieux peignée et moins teigneuse que Chucky, même si tout aussi malveillante.