Richard Corben, Grand Prix du 45e festival d'Angoulême

Richard Corben, Grand Prix du 45e festival d'Angoulême

Après Art Spiegelman en 2011 et Bill Watterson en 2014, c'est l'auteur américain Richard Corben, icône de la contre-culture depuis la fin des années 1960, qui est élu Grand Prix 2018 du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême.

Angoulême: Guibert, Ware ou Corben pour le Grand Prix

Angoulême: Guibert, Ware ou Corben pour le Grand Prix

Le 45e festival d'Angoulême, qui s'ouvre dans 11 jours, a enfin livré le nom des 3 derniers prétendants à son célèbre Grand Prix. Il s'agira de Richard Corben, Chris Ware ou Emmanuel Guibert. Les votes pour Larcenet et Alan Moore ont été écartés.

Reportage à Angoulême de notre envoyé spécial Lucky Luke

Reportage à Angoulême de notre envoyé spécial Lucky Luke

Olivier Van Vaerenbergh - Il régnait comme une odeur de crottin, cette année, au festival international de la bande dessinée: de Hermann à Bouzard en passant par Blain, auteurs et éditeurs n'en finissent plus d'aimer le western. Qu'il soit drôle, réaliste ou largement dévoyé.

À Angoulême, ça joue des coudes entre anciens et modernes

À Angoulême, ça joue des coudes entre anciens et modernes

La grand-messe du festival d'Angoulême, à moitié réussie, donc à moitié ratée, s'est achevée sur une impression de paradoxe: entre anciens et modernes, le fossé se creuse mais les ponts se multiplient.

Festival BD d'Angoulême: les 43 affiches des 43 éditions

Festival BD d'Angoulême: les 43 affiches des 43 éditions

Katsuhiro Otomo, Bill Watterson, Gotlib, Hugo Pratt, Franquin, Wolinski, Vuillemin, Lauzier, Blutch... C'est l'une des traditions du festival de la bande dessinée: depuis 1982, le lauréat du Grand prix devient le président de l'édition suivante dont il doit dessiner l'affiche -sauf rares exceptions. Voici le résultat en plus de quarante affiches.

Honneur au Japon à Angoulême, sur fond d'accusations de sexisme

Honneur au Japon à Angoulême, sur fond d'accusations de sexisme

Le 43e Festival international de la bande dessinée d'Angoulême (FIBD), dans le sud-ouest de la France, ouvre jeudi ses portes jusqu'à dimanche en voulant faire oublier les soupçons de sexisme dont il a été accusé après avoir oublié de sélectionner des femmes pour son Grand prix 2016.