Elle s'appelait Sarah

Elle s'appelait Sarah

Jouant sans fausse pudeur la carte du mélo, "Elle s'appelait Sarah" donne néanmoins une résonance particulière à la rafle du Vel d'Hiv de 1942, suite à laquelle plusieurs milliers de Juifs ont été déportés. Et le film est sans doute plus poignant que "La Rafle", qui elatait récemment les mêmes évènements.